Commentaires : Apple veut un réseau privilégié pour son Apple TV

apple
streaming
neutralitédunet
appletv
comcast
Tags: #<Tag:0x00007f3d2a025760> #<Tag:0x00007f3d2a0252d8> #<Tag:0x00007f3d2a024b30> #<Tag:0x00007f3d2a024220> #<Tag:0x00007f3d2a02fe18>

#1


Nous avions vu il y a quelques jours qu'en France, le développement d'une box OTT par Canal+ pourrait obliger la filiale du groupe Vivendi à militer pour la neutralité du net, par crainte que ses flux de streaming TV ne soient bridés par des opérateurs télécoms fâchés de perdre leurs commissions sur la distribution de Canal+ sur leurs propres box. Aux Etats-Unis, selon le Wall Street Journal, une situation similaire pourrait au contraire précipiter la fin de la neutralité du net.

Apple serait en effet entré en négociations avec le géant américain Comcast, pour assurer une disponibilité parfaite des services de vidéo en streaming qu'il souhaite lancer pour faire concurrence à Netflix, grâce à son boîtier Apple TV ou à un successeur. Selon le quotidien américain, Apple demanderait "un traitement spécial sur les câbles de Comcast pour s'assurer de contourner la congestion sur le Web", en échange d'un commissionnement sur les recettes réalisées à travers le service. 

Dit autrement, Apple veut acheter un accès privilégié aux abonnés de Comcast, en brisant la neutralité du réseau au détriment des autres services qui empruntent les mêmes câbles.

Neutralité du net, ou neutralité des réseaux ?

Cependant, les puristes pourront arguer qu'il ne s'agit pas au sens strict du terme d'une violation de la neutralité d'internet, puisqu'il ne s'agira plus tout à fait d'internet. 

Le partenariat entre Apple et Comcast irait en effet beaucoup plus loin que l'accord de peering signé récemment par l'opérateur avec Netflix. Apple souhaiterait que le trafic destiné à l'Apple TV soit séparé du reste des flux Internet lors du "dernier kilomètre" qui relie l'abonné au réseau de l'opérateur. Le service de streaming d'Apple deviendrait alors une forme de "service géré" au même titre que la télévision fournie par l'opérateur lui-même, et il n'y aurait donc pas de discrimination entre services "sur Internet". Simplement une discrimination entre services empruntant physiquement les mêmes tuyaux, mais n'ayant pas le même statut — c'est tout l'objet des critiques faites au texte discuté au Parlement Européen.

L'un des points de tension des discussions porterait par ailleurs sur la propriété du fichier clients. Apple veut que les abonnés utilisent les identifiants Apple ID pour se logger sur le service, alors que Comcast voudrait que l'identification se fasse à partir du numéro de l'accès utilisé.

Les négociations seraient encore à un stade très précoce, et le Wall Street Journal précise que l'accord est encore loin d'être signé tant les investissements requis de la part de Comcast seraient importants.

Lire la suite


#2

Et voici la cannibalisation d’internet par la TV.


#3

Oui… j’avoue ne pas être surpris, bien que déçu.

Ceci dis, l’objectif de tous les gros acteurs d’un secteur, c’est , entre autre, de rendre plus difficile l’arrivé de nouveaux entrants. Dans le cas des télécoms , le but est de retourner à la situation pré-internet, où ils se faisaient payer “aux 2 bouts” via l’établissement de monopoles locaux.
Dans ce cas, la diversité et le désir des consommateurs (notamment les minorités) pèse bien peu de chose.

Ils se tirent une balle dans le pied, car dans le monde pré-internet, Google n’aurait pu naître qu’au sein d’une équipe de recherche de AOL ou se faire racheter par AT&T…
C’est avant tout un choix politique: Est-ce qu’on veux un monde avec une poignée d’entreprises gigantesques multinationales & multidomaines , ou bien un tissu de toute petites boites très variées (et parfois éphémères).

Dans les années 80, AT&T avait été démantelé en plus de 80 “baby-bells” , justement parce-qu’a l’époque, le congrès américain avait considéré qu’avoir une seule grosse entreprise sur un marché était préjudiciable pour l’innovation et pour les usagers, et ce malgré la stabilité (fiscale, politique & d’emploi) que cette situation procurait.

Il semble qu’a l’heure actuelle (cf. les déclarations de montebourg récentes, mais pas que), les gouvernements du monde entier préfèrent largement des situations “contrôlables” , avec des potes en tant que dirigeants, en oligopole de 3/4 acteurs sur un marché donné, plutôt qu’un tissu de petites entreprise. A mon avis cette surenchère est mortifère et débilitante… mais on le constatera dans quelques dizaines d’années :frowning:


#4

CCTV, ça me parait un meilleur nom pour AppleTV.


#5

et puis quoi encore ,l exclusivité de net pour eux tous seule APPLE et rien d autre