Commentaires : Apple cherche des exclusivités pour Beats Music

musique
apple
streaming
itunes
beats
Tags: #<Tag:0x00007f3d2b35a380> #<Tag:0x00007f3d2b35a218> #<Tag:0x00007f3d2b35a088> #<Tag:0x00007f3d2b359ed0> #<Tag:0x00007f3d2b359d18>

#1


À l'heure où les plateformes d'écoute de musique en ligne ont accès peu ou prou aux mêmes catalogues provenant des mêmes maisons de disques, le choix du service ne peut plus se faire uniquement sur la simple taille du répertoire auquel ont accès les usagers. D'autres critères entrent nécessairement en ligne de compte, afin de sélectionner la solution la plus adaptée à ses besoins.

Cependant, la compétition acharnée entre les nombreux sites de streaming audio a fini par donner une offre relativement uniformisée.

Qu'il s'agisse de la qualité de l'écoute, de l'intégration à un écosystème, des fonctionnalités proposées en cas d'abonnement (écoute hors ligne, écoute sur une tablette / un smartphone, écoute illimitée, absence de publicité, etc) ou de la dimension sociale (retrouver ses amis en reliant son compte à ses profils sur les réseaux sociaux), les variations entre les plateformes sont minimes.

Pour se démarquer, les acteurs du streaming doivent donc fournir du contenu exclusif. C'est par exemple le cas de Deezer, qui propose d'écouter des albums avant leur sortie officielle ou de participer à des jeux concours pour gagner des places de concert. C'est aussi le cas de Qobuz, qui produit un contenu original dans la partie magazine du site, donnant ainsi une valeur ajoutée au service.

APPLE CHERCHE DES EXCLUSIVITÉS

Apple, qui a de grands projets dans le streaming depuis qu'il a acquis Beats Music pour 3 milliards de dollars ce printemps. Selon les informations du New York Post, reprises par 01 Net, la firme de Cupertino veut avoir des exclusivités pour son service, afin d'avoir un atout à jouer face à une concurrence déjà bien installée dans le paysage musical en ligne.

Sur un plan financier, Apple a tout à fait les moyens de négocier des exclusivités - au moins temporaires - avec des groupes ou des artistes de tout premier plan, même si celui peut lui coûter très cher. Cela a pu être constaté lors de la sortie de l'album Songs of Innocence de U2 début septembre, qui a été proposé gratuitement pendant plusieurs semaines aux usagers d'iTunes.

L'on pourrait citer également Beyoncé, qui a aussi réservé la vente numérique de l'un de ses albums à l'iTunes Store pendant un temps.

L'intérêt d'Apple pour le streaming est favorisé par l'érosion des ventes de musique sur l'iTunes Store, causée par l'évolution des pratiques chez les internautes. L'achat à l'unité est aujourd'hui fortement concurrencé par le succès du streaming, qui offre un accès à un immense catalogue musical pour moins de dix euros par mois.

Lire la suite


#2

"Exclusivité" ? C'est une façon à la mode de dire "abus anti-concurrentiel" ?
Le consommateur dit merci Apple, une fois de plus.


#3

Apple veut vendre la même merde que les autres, du streaming. Seulement Apple est en retard parcequ'il vendait des fichiers à un prix exorbitant sous prétexte qu'il avait enlevé les DRM, et ne voulait pas se canibaliser sur un marché juteux. Alors Apple a acheté une marque de casques pourris faite par un rappeur naze, mais qui plaisent aux hipsters fortunés qui sont prêts à mettre de la tune pour se faire remarquer même si c'est pas de la qualité, et donc gros bénefs pour l'entreprise. Bon maintenant il faut camoufler le service pourri en faisant croire que c'est mieux que les autres et aussi camoufler le catalogue incomplet dû aux labels récalcitrants. Donc Apple nous ressort des exclusivités dadrock avec Bono le philanthrope, et va esssayer de pénaliser les autres opérateurs pour provoquer une pénurie artificielle de nouveautés chez les autres. Et toujours aucune révolution depuis la mort de l'autre enflure, qui avait quand même le mérite de frapper fort pour se diférencier de la concurrence.


#4

L'article parle d'exclusivités temporaires. Et Apple n'est pas DU TOUT le premier à le faire, cela existe depuis très longtemps (Beatport par exemple le fait depuis qu'ils existent)


#5

Et s’ils pouvaient faire des exclusivités définitives, ils ne le feraient pas?
Les exclusivités qu'ils ont réussi à faire jusqu'à maintenant n'ont été que temporaires par ce que ça a gueulé, mais jusqu'à quand?


#6

Ce sujet a été automatiquement fermé après 60 jours. Aucune réponse n'est permise dorénavant.