Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Le site de Tor est bloqué en Russie, la lutte contre le navigateur anonyme continue

La Russie a finalement banni Tor du pays. L'équipe du projet cherche des moyens de contourner la censure du navigateur anonyme.

Ce 7 décembre 2021, les autorités russes ont mis leurs menaces à exécution et bloqué l'accès au site de Tor, le navigateur anonymeLe logiciel gratuit permet de faire passer sa navigation internet par plusieurs relais pour éviter d’être surveillé et contourner la censure de certains sites. La Russie, dont le réseau Internet est quadrillé par ses agences gouvernementales, compte 300 000 utilisateurs quotidiens, soit 15 % des utilisateurs de Tor dans le monde.

https://twitter.com/torproject/status/1468344090852945925

Une fenêtre de liberté dans l'Internet russe donnée aux journalistes, militants et citoyens qui n'est, de longue date, pas du goût de Moscou. Comme l'explique le média d'investigation russe Meduza, le site de Tor est ajouté à la liste des sites contenants des informations interdites depuis 2017 par l'agence de censure du pays. 

Les menaces de Moscou mises à exécution

La menace s'est confirmée ces derniers jours, quand Tor a officiellement été bloqué par les autorités ce 7 décembre 2021. Toujours d'après les informations de Meduza, des utilisateurs signalent des difficultés à accéder aux services du navigateur depuis plusieurs jours.

Le Tor project a réagi dans un billet en reconnaissant des difficultés à opérer dans le pays depuis le 1er décembre, plusieurs fournisseurs Internet ayant apparemment commencés à bloquer le navigateur. Mais tout n'est pas perdu.

Tor contre-attaque

L'équipe du projet a rapidement réagi : "Il est urgent que nous répondions à cette censure! Nous avons besoins de votre aide MAINTENANT (sic) pour garder les Russes connectés à Tor", écrivent-ils dans le billet de blogSes membres invitent leurs soutiens à mettre en ligne plus de serveurs Tor avec des paramètres spécifiques qui permettent de contourner la censure.

Plus largement, Tor demande de l'aide. Le site officiel du projet ne permettait pas seulement de télécharger le navigateur, il comptait également beaucoup de tutoriels et d'informations. Maintenant qu'il n'est plus accessible, leur objectif est de trouver d'autres moyens d'apprendre aux utilisateurs en Russie comment bien utiliser Tor pour se protéger sur Internet. Un site miroir a également été mis en ligne.