Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

DJI a décidé de faire payer aux Américains la taxe Trump sur ses drones

DJI a augmenté ses prix de 13 % aux États-Unis, pour compenser la taxe sur l'importation depuis la Chine.

Si l'on évoque beaucoup Huawei, Google, Apple ou Facebook dans la guerre commerciale qui oppose Donald Trump à la Chine, il ne faudrait pas oublier que des entreprises plus modestes et dans d'autres secteurs vont aussi subir les différentes sanctions. C'est par exemple le cas de DJI, fabricant de drone qui a rapidement conquis le marché grâce à des modèles faciles à prendre en main et extrêmement bien équipés côté vidéo. Le constructeur chinois doit également faire avec la géopolitique et a décidé de répercuter la Taxe Trump sur les prix américains de ses drones, qui taxe les importations chinoises à 15 %.

https://www.youtube.com/watch?v=3QH4DC2gDZM

Le média The Verge a par exemple remarque que sur le magasin officiel en ligne, où DJI vend ses drones, la marque a augmenté ses tarifs en dollars de 13 % sur toute l'excellente gamme Mavic 2. Un porte parole a confirmé sans réellement pointer du doigt la récente taxe que « DJI prenait en compte plusieurs facteurs pour définir ses prix, comme le taux de change et les taxes ». Avant de confirmer que DJI respectait toutes les lois en vigueur dans un pays et continuerait à proposer ses produits.

Reste que la stratégie Trump commence à se retourner contre les États-Unis, qu'il s'agisse des entreprises américaines ou des clients américains. D'un côté, Apple a par exemple montré qu'une taxe sur ses produits, faits en Chine, les feraient entrer en concurrence déloyale par rapport aux produits de Samsung par exemple.

Le Coréen, rival d'Apple, n'a pas à appliquer les taxes qui concernent les imports chinois. C'est exactement la même chose pour Google et ses Pixel, qui devront affronter la concurrence des marques de smartphones qui ne dépendent pas de la Chine. Du côté de DJI, ce sont les particuliers qui doivent consentir à un effort financier -- la taxe n'a donc plus grand intérêt si son but était de pénaliser une entreprise chinoise. D'autant que DJI contrôle assez largement son marché, par la variété et la qualité de ses produits.