Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

En 2018, Free a perdu des clients fixe et mobile : la Freebox Delta suffira-t-elle en 2019 ?

2018 a été une année de recul pour Free en termes d'abonnés. Mais le groupe a quand même vu son résultat net progresser en France.

Moins d'abonnés dans le fixe et dans le mobile, mais un résultat net en hausse. Voilà le bilan de l'année 2018 pour Free, qui a présenté ce mardi 19 mars ses performances passées et évoqué ses objectifs futurs -- objectifs que l'opérateur entend détailler à la mi-avril.

Abonnés fixe et mobile en baisse...

C'est surtout dans le mobile que la baisse a été la plus forte, avec un recul frôlant les 2 % entre le 31 décembre 2017 et le 31 décembre 2018. Free Mobile a perdu sur la période un peu plus de 255 000 clients, passant de presque 13,7 millions d'abonnés à 13,4 millions. Dans le détail pourtant, l'opérateur s'en sort avec une hausse des abonnements sur les forfaits 4G -- qui sont facturés plus chers --, tandis que le nombre de clients sur les forfaits basiques recule.

Du côté du fixe, le recul est moins prononcé, avec une porte d'un peu moins de 1,5 % de clients en un an. Certes, la part de clients en fibre optique a augmenté, passant de 556 000 foyers à 983 000, mais elle ne masque pas la réduction générale constatée dans les forfaits à haut et très haut débit. On comptait un peu plus de 6,4 millions de clients fin 2018, contre 6,5 millions en 2017.

En tenant compte de la situation dans le mobile et dans le fixe, Free a donc perdu en un an plus de 347 000 clients, soit un peu plus de 1,7 % de sa base.

...mais résultats, 4G et fibre en hausse

Cette contraction n'a toutefois pas affecté les résultats du groupe, qui sont en hausse de 13 % en 2018 pour la France. Ce résultat net s'élève à 476 millions d’euros. Cette performance est notamment due à la hausse de 4% du chiffre d’affaires dans le mobile, ce secteur « reflétant l’amélioration du mix d’abonnés, malgré une baisse de la base totale d’abonnés ».

Cette année 2018, que Free présente comme une année de « transformation », a aussi été une année de montée en puissance dans la 4G et la fibre optique. Ces deux modes d'accès au réseau sont d'ailleurs mis en avant par l'opérateur téléphonique, avec pour les forfaits en 4G, 722 000 recrutements nets au cours de l'année.

Concernant la fibre optique, Free souligne un « quasi-doublement » du nombre d'abonnés à la fin 2018, celui-ci s'élevant à 983 000. Le groupe mentionne aussi son « empreinte FTTH » (fiber to the home), c'est-à-dire les prises raccordables à la fibre optique que Free est en mesure d'atteindre. Free revendique une hausse de 50 % de cette empreinte, soit près de 10 millions de prises.

Il reste désormais à en faire des abonnés.