Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Microsoft ouvre un centre mondial de développement dédié à l'IA en France

Microsoft France aura droit à un centre de développement sur l'intelligence artificielle.

La France, terre privilégiée des géants du numérique pour poursuivre leurs travaux dans l'intelligence artificielle ? Force est de constater que plusieurs grands noms de la tech ont choisi l'Hexagone pour étendre leurs efforts dans ce champ de recherche : Facebook en 2015, Samsung et Google en 2018, mais aussi DeepMind, la filiale de la firme de Mountain View, qui s'est illustrée dans le go et sur StarCraft 2.

À cette liste, on peut maintenant ajouter Microsoft. Dans un communiqué sorti le jeudi 21 février, le spécialiste des logiciels annonce que son campus français situé à Issy-les-Moulineaux, à l'Ouest de Paris, accueillera un centre de développement centré sur l'IA. Il s'insérera dans le centre d'ingénierie du groupe que l'Américain a ouvert en 2011.

« Ce centre a pour mission d’accompagner les entreprises du monde entier dans leur transformation numérique et dans leur quête d’efficacité et de productivité accrues grâce à l’IA. Elles pourront bénéficier de solutions IA répondant à leurs besoins métiers à travers notamment l’usage des plateformes Dynamics 365 ou Azure », commente le groupe.

Milliers d'ingénieurs mobilisés

Si les annonces de Microsoft autour de l'IA peuvent paraître moins spectaculaires que celles de DeepMind par exemple, il serait faux de croire que la firme de Redmond ne déploie pas des moyens importants dans ce domaine. Depuis 2016, ce sont des milliers de spécialistes qui sont ainsi mobilisés dans ce secteur. Le groupe participe aussi aux débats éthiques autour des enjeux sur l'IA.

Une de ces problématiques concerne les biais que l'on peut introduire en fonction de la manière dont on entraîne les algorithmes à reconnaître des visages ou des personnes.

En matière d'intelligence artificielle, Microsoft avait déjà commencé à se déployer en France bien avant son projet de centre de développement. En 2017, le groupe américain annonçait un partenariat avec la Station F, un important incubateur pour startups, afin de faire émerger les projets les plus prometteurs dans ce domaine. Microsoft cherchait alors à occuper un rôle de tuteur.