La DGCCRF alerte la justice sur les pratiques du site Vente-Privée, accusé de créer des prix fictifs pour afficher des réductions spectaculaires. Le site rejette ces accusations.

Ça sent le roussi pour Vente-Privée.com. Le célèbre site de commerce électronique, qui est spécialisé dans la vente évènementielle, vient de faire l’objet d’une enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Ses conclusions, résumées dans un communiqué de presse sorti le 10 janvier, sont désastreuses pour son image de marque.

Il est reproché à Vente-Privée.com de donner à ses clients « l’illusion de faire une bonne affaire » en jouant sur des tarifs imaginaires. La DGCCRF conclut que le site se sert de « différentes stratégies frauduleuses visant à construire un prix de référence fictif ». Or, c’est à partir de ce montant inventé que la plateforme propose ensuite des réductions de prix, qui sont dès lors « trompeuses ».

Le logo du site.

La justice est prévenue

Lors de ses investigations, la DGCCRF, qui dépend du ministère de l’Économie et des Finances, a fait le constat que ces prix de référence « ne correspondaient dans les faits à aucune réalité économique ». Ils étaient «  utilisés pour afficher des taux de promotion particulièrement attractifs ». Ces pratiques, qui ont manifestement cours depuis des années, doivent désormais être sanctionnées.

La DGCCRF déclare avoir transmis son procès-verbal à la Procureure de la République près le tribunal de grande instance de Bobigny. Ces « pratiques déloyales consistant à annoncer des réductions de prix trompeuses construites à partir de prix de référence illusoires biaisent les choix des consommateurs et perturbent le bon fonctionnement des marchés en induisant une concurrence déloyale », conclut-elle.

Pour sa part, Vente-Privée déclare, sans surprise, « contester fermement » les faits reprochés par la DGCCRF. Déclarant découvrir dans la presse la transmission à la justice du procès-verbal de la répression des fraudes, elle assure avoir « déployé ces dernières années d’importants moyens humains et financiers pour vérifier les prix conseillés de ses très nombreuses marques partenaires ».

(mise à jour le 11 janvier avec la réaction de Vente-Privée.com)

Partager sur les réseaux sociaux