Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

À défaut de vendre des téléphones, Essential rachète un spécialiste... de la messagerie

Essential est une startup difficile à suivre. Pour preuve, elle vient d'acquérir une structure qui a lâché son application de messagerie payante il y a quelques semaines.

Essential, startup fondée par le père d'Android, est vraiment dure à suivre. Alors qu'on la pensait en difficulté financière compte tenu de l'échec de son premier téléphone, on apprend qu'elle vient de racheter CloudMagic, entreprise spécialisée dans la messagerie. L'information a été confirmée par TechCrunch dans un article daté du 7 décembre 2018.

« Nous sommes toujours en veille sur des entreprises avec de grandes technologies et du talent pour nous aider à accélérer nos plans », s’est contenté de préciser un porte-parole d’Essential. Le montant de l’acquisition n’a pas été divulgué. 

L'application Newton

CloudMagic se cache derrière l'application de mail payante Newton, fermée il y a quelques semaines malgré ses 40 000 abonnés (ils ont été remboursés). Sera-t-elle intégrée dans le futur Essential Phone ? C'est une éventualité à ne pas écarter et on imagine qu'Andy Rubin misera sur quelques-unes des fonctionnalités de Newton pour mettre en avant son écosystème en cherchant à offrir plus que la concurrence gratuite (Gmail de Google, Mail d'Apple et Outlook de Microsoft). On rappelle d'ailleurs que l'intéressé rêve d'un smartphone qui envoie des messages tout seul.

Dans tout les cas, malgré l'échec de l'Essential Phone et plusieurs bruits de couloir préfigurant la revente des actifs, Essential semble toujours y croire et veut terminer l'année sur des signaux positifs. Il y a quelques semaines, l'entreprise a même lancé un DAC avec adaptateur jack à 150 euros, uniquement compatible avec son smartphone. On n'est pas certain, néanmoins, que cela suffise à sauver les fantasmes d'Andy Rubin dans un marché aussi compliqué et concurrentiel que celui des téléphones portables.