Orange prévoit d'étendre son offre bancaire sur les deux prochaines années, avec des prêts courts, du crédit immobilier et de l'assurance-vie.

Orange Bank a soufflé au début du mois de novembre 2018 sa première sa première bougie. Après douze mois d’activité, Paul de Leusse, le directeur général adjoint du groupe en charge des activités bancaires, a fait le point sur le chemin parcouru dans un entretien accordé au Parisien. Interview qui lui a aussi permis de dater les prochaines annonces qui sont prévues d’ici deux ans.

Prêts courts, crédit immobilier

Ainsi, Orange Bank prévoit de lancer en 2019 des prêts de courte durée, n’excédant pas quelques mois de paiement, pour permettre par exemple de financer l’achat de certains smartphones haut de gamme, dont l’achat se chiffre en plusieurs centaines d’euros. Il est à noter que le groupe propose déjà du crédit à la consommation, mais pour une tranche plus élevée : de 500 à 75 000 euros.

Un an plus tard, la filiale bancaire de l’opérateur s’attaquera à des produits financiers plus conséquents, comme le crédit immobilier et l’assurance-vie. Lors du lancement de son service, Orange Bank avait promis l’arrivée du crédit immobilier à une échéance de « moyen terme ». En principe, les sommes que l’on pourra emprunter devraient atteindre quelques centaines de milliers d’euros.

Orange Bank
Une carte bancaire Orange Bank. // Source : Laurent Chamussy/SIPA/Orange

Nouvelle carte, retouches du service

D’autres évolutions, d’ordre technique cette fois, sont aussi attendues : l’amélioration des applications iOS et Android est en cours, afin de réduire les bugs lors de l’inscription par exemple. Il est aussi prévu de proposer en 2019 des fonctionnalités additionnelles à Djingo, l’assistant personnel connecté concocté par Orange, pour qu’il accompagne les usagers dans la gestion de compte.

Une carte bancaire premium est aussi attendue pour 2019.

Selon Paul de Leusse, Orange Bank a constaté 200 000 ouvertures de comptes en l’espace d’un an. Aujourd’hui, la banque mobile attirerait, selon le responsable, plus de 20 000 nouveaux comptes. Un chiffre à relativiser avec celui des fermetures, qui concernerait jusqu’à 10 % des comptes sur un an. Une hausse qui n’est pour l’heure pas profitable : Orange Bank ne prévoit d’être rentable qu’en… 2023.

À lire sur Numerama : N26, Orange Bank, Revolut, Morning  : quelle banque mobile choisir  ?

Partager sur les réseaux sociaux