Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

La Nintendo Switch s'est déjà plus vendue que la Wii U

Nintendo a rendu publics ses derniers chiffres de ventes de la Switch. Ils sont, sans surprise, à la hauteur de la hype entourant la console hybride.

L'enjeu n'était pas la finalité en elle-même, mais bel et bien le chemin pour y parvenir. En un temps record, la Nintendo Switch s'est donc permise de supplanter la Wii U. Au 31 décembre 2017, la firme nippone avait déjà écoulé 14,86 millions exemplaires de sa machine hybride, contre 13,56 millions de Wii U dont la production a été stoppée.

Traduction : la Switch n'a pas eu besoin de souffler son premier anniversaire pour brandir un parc installé bien supérieur à celle qui l'a précédée. Ce qui revient à déclarer l'évidence : le succès ébouriffant de l'une vient rappeler immanquablement l'échec cuisant de l'autre.

Exclusivités de qualité = succès

Côté jeux, la Nintendo Switch n'est pas en reste et le catalogue d'exclusivités peut déjà se fendre de chiffres assez ahurissants quand on les compare au parc installé. Ainsi, Super Mario Odyssey arrive en tête avec 9,07 millions d'exemplaires (soit plus d'un possesseur sur deux), devant Mario Kart 8 Deluxe (7,33 millions, soit presque un possesseur sur deux), The Legend of Zelda: Breath of the Wild (6,70 millions) et Splatoon 2 (4,91 millions). Trois autres titres ont dépassé le million : 1-2-Switch (1,88 million), ARMS (1,61 million) et Xenoblade Chronicles 2 (1,06 million).

De fait, Nintendo enregistre un bilan financier assez exceptionnel sur les neuf premiers mois de l'année fiscale avec un chiffre d'affaires de 857 milliards de yens/6,33 milliards d'euros (+ 175,5 %) pour un bénéfice net de 135 milliards de yens/998,4 millions d'euros (+ 31,3 %). Pour l'exercice fiscal se terminant le 31 mars 2018, le constructeur japonais a revu ses prévisions à la hausse avec un chiffre d'affaires atteignant les 1 020 milliards d'euros/7,54 milliards d'euros (+ 108,5 %), ce qui n'était plus arrivé depuis l'époque Wii et DS. En somme, le couple Switch/3DS fait du bien aux comptes et ramène aux heures de gloire.