Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Au lancement, le Galaxy S9 pourrait coûter encore plus cher que le Galaxy S8

Une augmentation légère, mais une augmentation symbolique : même avec des marques chinoises qui grignotent ses parts de marché, Samsung pourrait poursuivre une stratégie orienté « premium ».

C'est la même histoire tous les ans avec Samsung : au lancement, les nouveaux smartphones fer-de-lance sont vendus à un prix maximal afin de toucher des fans et des curieux qui achèteraient l'appareil à n'importe quel prix. Ensuite, le tarif du smartphone baisse. Aujourd'hui, un Galaxy S8 coûte 579 € et on a vu passer pendant les soldes des prix inférieurs à 500 €.

Cela n'étonnera personne que Samsung emprunte le même chemin pour son Galaxy S9 qui doit être dévoilé au MWC. Et d'après les prix recueillis par un magazine spécialisé auprès de marchands coréens, le S9 pourrait même être plus cher que le S8 au lancement. ETNews évoque ainsi 950 000 wons sud-coréens. Le S8 en coûtait 935 000 à sa sortie. C'est donc un peu moins de 2 % d'augmentation, mais qui pourrait se traduire par une nouvelle grille tarifaire un peu partout dans le monde. Pour rappel, Samsung vendait son S8 en prix de lancement à 809 € -- on pourrait approcher des 825 €, soit plus que les iPhone 8 actuels. Le S9+ suivrait la même logique.

Pour rappel, Samsung était l'un des premiers constructeurs avant Apple à proposer un smartphone à un prix dépassant les 1 000 €. Ce n'est pas une performance à saluer, mais c'est un signe, côté business, que l'entreprise ne souhaite visiblement pas faire baisser sa grille tarifaire. Et pourtant, la concurrence est rude aujourd'hui : les constructeurs chinois font très fort en Asie et commencent à s'imposer en Europe. On pense ici à Huawei, mais également à Xiaomi ou OnePlus qui proposent des smartphones, en import ou non, à des prix défiant toute concurrence à caractéristiques égales. Samsung, pris entre le premium d'Apple et les prix bas des autres, est toujours dans une position délicate.