Malgré la culture du secret qui habite Snap. Inc selon le Daily Beast, le média américain s'est procuré des résultats inédits dans l'entreprise. On apprend que si certaines données peuvent décevoir, d'autres sont encourageantes pour l'entreprise.

La culture du secret qui entoure d’ordinaire Snapchat vient quelque peu de se fendiller. Par le biais du Daily Beast, qui a pu consulter des documents de la maison-mère, Snap Inc, il est désormais possible de prendre connaissance d’un certain nombre d’indicateurs sur les performances réelles de Snapchat auprès de ses utilisateurs. Au risque de provoquer une nouvelle colère de son créateur, Evan Spiegel.

« Evan est paranoïaque et il pique des crises à chaque fois qu’il y a une fuite  » raconte par exemple au Daily Beast, un ancien employé de Snap. En effet, dans une longue enquête menée auprès des salariés de l’entreprise, le média américain a constaté une culture du secret qui équivaut à celle d’Apple.

Le cloisonnement est tel que même les membres de la société sont parfois tenus à l’écart de l’information : « je découvre les nouveaux produits dans les médias  », témoignait ainsi un autre employé. Chez Snap, des bulles de secret ont été configurées afin que les employés ne sachent que ce qu’ils « ont besoin de savoir pour leur poste  ». En clair, on cloisonne à tour de bras.

11 % des utilisateurs vont sur la « Snap Map »

A l’inverse d’Instagram qui fournit aux investisseurs des résultats sur le temps d’usage quotidien de l’application mais également sur les stories, Snap ne donne que quelques informations sur ses performances réelles. La principale étant le nombre quotidien d’utilisateurs de Snapchat : 178 millions au troisième trimestre de 2017. Mais le reste des données de l’entreprise est largement confidentiel.

Jusqu’à ce que le Daily Beast n’entre dans la danse. Le site a pu accéder à certains de ces indicateurs secrets, dont des métriques allant d’avril à septembre 2017. Il apparaît, à en croire les chiffres qui ont été rapportés que certaines fonctionnalités récemment lancées, notamment la Snap Map, n’obtiennent pas le succès escompté.

Snap map snapchat
Snap Map de Snap. Inc

La carte interactive du réseau social ne réunirait, chaque jour et selon des chiffres datant du mois de septembre, que 19 millions d’usagers. C’est peu : cela représente à peine plus d’un inscrit sur dix.

Quant au hub média Discover, il réunissait en septembre 34 millions d’utilisateurs. Snap avait pourtant avancé auparavant un chiffre bien différent, à savoir un total de 100 millions d’utilisateurs par mois. C’est encore une fois un résultat en demi teinte. Comme la carte, Discover ne jouit de la base d’utilisateurs de Snapchat que partiellement ; la fonctionnalité est vue comme un service annexe.

Une messagerie très active

Cela dit, il n’y a pas que du négatif. Le plus intéressant dans les découvertes du Daily Beast se situe du côté de la fonctionnalité principale de Snapchat. Plus que n’importe quelle autre fonctionnalité, les utilisateurs plébiscitent, voire n’utilisent que la messagerie du réseau social. Après tout, c’est à travers elle que le service s’est fait connaître et a gagné ses lettres de noblesse.

Ainsi, en septembre, un utilisateur envoyait en moyenne plus de 34,1 messages par jour : c’est exceptionnellement haut. Toujours en septembre, ils étaient 125 millions à faire des snaps chaque jour. Ce sont de très bons chiffres pour Snapchat qui voit là ses utilisateurs être quotidiennement incités à créer du contenu et cela en grande quantité. Cela dit, malgré son image de réseau social, Snapchat est davantage perçu comme une messagerie par une large partie de sa communauté.

CC Flickr Perzonseo Webbyra

Enfin, même si certains chiffres pourront décevoir, ils ne montrent pas de malhonnêteté particulière de la part de Snap quant à ses réussites et échecs.

Lorsque nous évoquions auprès de l’entreprise la menace Instagram, la porte-parole du réseau rétorquait que le temps moyen passé sur Snapchat serait supérieur à celui d’Instagram. Cette donnée est vérifiée par le Daily Beast qui montre que l’utilisateur moyen passe 34,5 minutes sur l’application chaque jour. En août, en ne comptant que les plus jeunes utilisateurs, Instagram parvenait à un résultat de 32 minutes.

Partager sur les réseaux sociaux