Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Les camions électriques de Tesla coûteront entre 150 000 et 200 000 $

Tesla commence à diffuser les prix de ses camions. Attendus par les analystes autour de 250 000 dollars, ils coûteront finalement moins que cela.

Tesla a réussi à impressionner lors de l'annonce de son Semi, accompagnée par celle du Roadster. Cela dit, l'entreprise d'Elon Musk a caché un élément qui a inquiété les premiers actionnaires et les potentiels clients : le prix des véhicules. Les Semi entièrement électriques préfigurent probablement une évolution de la manière dont nous transportons des marchandises par la voie de la route, mais la révolution ne se fera pas si le prix de ces engins n'est pas attractif pour l'industrie de la logistique.

Aujourd'hui, Tesla a évoqué une fourchette qui a rassuré tous les protagonistes : les camions Tesla Semi seront vendus entre 150 000 / 180 000 et 200 000 dollars (entre 130 000 et 160 000 €) -- le premier prix correspond aux modèles 300 miles (480 km), le second aux modèles 500 miles (804 km) et le dernier à ceux estampillés Founders Series. Comme le rappelle Electrek, un camion classique, roulant au diesel, coûte à peu près 120 000 $. On est donc sur une gamme de prix supérieure, mais qui n'est pas démesurée -- loin, en tout cas, du rapport entre une voiture moyenne et une Model S.

Comme d'habitude, Tesla ouvre les listes d'attente avec des précommandes qui s'étalent de 20 000 dollars à 200 000 dollars (oui, le prix complet du camion) pour les engins nommés Founders Series qui seront, semble-t-il, les premiers à sortir d'usine. Cela convainc en tout cas déjà des clients : Tesla aurait reçu ses premières commandes immédiatement après l'annonce.

Reste que les yeux sont aujourd'hui tournés vers la production de la Model 3 qui doit prouver au monde que Tesla est capable de produire des voitures électriques en quantité.