Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Apple consolide sa présence en Irlande avec les services internationaux d'iTunes

À compter du 5 février prochain, iTunes gèrera ses affaires internationales depuis l'Irlande, un pays fiscalement intéressant pour Apple, qui y opère déjà depuis plusieurs années.

L'histoire d'amour (intéressée) entre Apple et l'Irlande continue de grandir avec le déménagement imminent des bureaux internationaux d'iTunes du Luxembourg à Cork, en Irlande. En effet, dans un message envoyé aux développeurs, Apple avertit que ce changement annoncé en septembre sera effectif dès le 5 février.

Les équipes en charge de la gestion de l'iTunes Store, de l'Apple Music, de l'App Store et de l'iBooks Store dans plus de 100 pays, travailleront désormais en Irlande. Le déménagement équivaut au déplacement d'environ 9 milliards de dollars d'actifs.

Bataille fiscale avec l'Union européenne

En conséquence, les clients d'iTunes qui achèteront des apps réalisées par des développeurs situés en Irlande ne devront pas payer de TVA, grâce au statut spécial dont Apple bénéficie sur place. L'un des nombreux avantages dont bénéficie la firme de Cupertino, principalement intéressée par la fiscalité avantageuse du pays.

Ce déménagement intervient alors que l'Union européenne a condamné en août Apple à rembourser 13 milliards d'euros à l'Irlande pour avoir profité de ses conditions fiscales avantageuses. Mais l'Irlande s'était opposée à cette décision, afin d'inciter d'autres entreprises à investir sur son sol.

Apple recourt à la même stratégie avec ses filiales aux Pays-Bas, un État doté de  réglementations similaires à celles de l'Irlande.

La Commission Européenne mène également des enquêtes antitrust contre Amazon, Google, Ikea, McDonald's et Starbucks.

http://www.numerama.com/business/225370-brexit-apple-augmente-le-prix-des-apps-de-25-au-royaume-uni.html