Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Comment devenir « e-résident » estonien en quelques clics

Depuis quelques années, l'Estonie propose un statut de « e-résident » afin d'attirer les entrepreneurs. Une démarche d'une redoutable simplicité.

En Estonie, petit État du nord de l'Europe qui compte à peine plus d'un million d'habitants,  le gouvernement propose depuis quelques années le statut de « e-résident ».

Dans ce pays membre de l'Union européenne et féru de technologie -- dont sont originaires les créateurs de Skype --, ce droit atypique est accessible à tous.

Qu'est-ce que la e-citoyenneté estonienne ?

Concrètement, cette e-citoyenneté est un statut que l'on peut recevoir après avoir rempli un simple dossier sur Internet, qui sera ensuite envoyé aux autorités estoniennes afin d'être étudié. Le candidat accepté finit par recevoir une carte d'identité électronique utilisable pour la réalisation de ses projets d'entrepreneuriat.

En effet, ce statut d'e-résident vise surtout les entrepreneurs qui souhaitent créer une nouvelle startup dans un environnement fiscalement avantageux, en le gérant facilement de n'importe où dans le monde. Depuis son lancement, environ 13 000 personnes l'ont obtenu et plus de 1 000 entreprises ont été créées par ce biais.

Quels sont ses avantages ?

Malgré son titre alléchant, cette e-citoyenneté ne confère pas véritablement la nationalité estonienne, et ne peut donc être utilisé comme une véritable pièce d'identité. Elle offre uniquement des avantages de nature économique :

En outre, la carte d'identité électronique s'avère indispensable pour toutes les démarches concernant les entreprises installés dans ce pays à la politique fiscale avantageuse.

Comment l'obtenir ?

Il suffit de suivre la procédure officielle et de payer 100 euros. Ensuite, il ne reste plus qu'à attendre environ un mois, le temps que le dossier soit étudié. Enfin, une fois la demande acceptée, l'entrepreneur n'a plus qu'à aller retirer sa carte d'identité électronique dans une ambassade estonienne.

business-man

Qui sont les principaux intéressés ?

Si cette initiative vise essentiellement le secteur économique, les autorités estoniennes espèrent aussi séduire des travailleurs en freelance ou même des développeurs qui souhaitent vendre leurs services à des entreprises internationales. Les touristes sont aussi les bienvenus. Les entreprises, elles, peuvent être acceptées au bout d'une seule journée.