Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Les ventes de PC continuent de dégringoler

Les ventes d'ordinateurs sont encore en recul, selon les données de deux cabinets d'analyse pour le premier trimestre 2016. Parmi les raisons qui expliquent cette chute figure le succès des smartphones et des tablettes.

Le grand public continue de se détourner de l'ordinateur traditionnel, qui signe un nouveau trimestre commercial très décevant. C'est ce que révèlent les toutes dernières projections de vente effectuées par les cabinets Gartner et IDC pour le premier trimestre 2016. Encore une fois, le volume des ventes est en chute libre, au point d'atteindre le même niveau qu'en 2007, selon Gartner.

Tous fabricants confondus, le volume mondial des ventes d'ordinateurs a atteint 64,8 millions au cours des trois premiers mois de l'année, selon Gartner, soit une baisse de 9,6 % par rapport à la même période en 2015. Du côté d'IDC, la chute est encore plus rude, avec un recul à 60,6 millions d'unités vendues, soit un retrait de 11,5 %. Bref, les fabricants font grise mine.

Plusieurs explications permettent d'éclairer cette désaffection du public pour le PC traditionnel.

En premier lieu, le succès des terminaux -- smartphones et tablettes --, notamment ceux du segment haut de gamme, a entraîné une réorientation des priorités. La clientèle n'ayant pas un portefeuille infini, des arbitrages sont faits, souvent en faveur des appareils mobiles, qui peuvent suppléer le PC pour de nombreuses tâches. De fait, on remplace plus volontiers un smartphone qu'un ordinateur.

« Les PC ne sont plus adoptés dans les nouveaux ménages comme auparavant, surtout au niveau des marchés émergents », relève Gartner dans son communiqué. « Les smartphones sont la priorité ».

Ensuite, Windows 10 n'apparaît pas encore comme un levier de croissance pour le marché des ordinateurs. Ceux qui ont déjà mis à jour leur PC vers ce système d'exploitation l'ont fait parce que leur machine pouvait l'accueillir sans problème. Les autres ont tendance à temporiser, notamment dans le monde de l'entreprise. Pour IDC et Gartner, c'est à la fin de l'année 2016 que Windows 10 commencera à doper les ventes de PC.

Enfin, d'autres phénomènes plus régionaux ont pu également affecter le volume mondial des ventes de PC. Gartner évoque en particulier l'effet d'un dollar fort mais aussi l'actualité récente au Brésil, avec une instabilité économique et politique qui a participé à la chute des ventes en Amérique latine.