Ça va être compliqué d'installer un adblock pour ces espaces publicitaires.

Le XXe siècle en avait marre de la pression publicitaire physique. Les années 2010 ont poussé la pression publicitaire numérique jusque dans ses derniers retranchements. La décennie qui vient pourrait rassembler les deux. Alarmiste ? Même pas. Nos confrères hollandais de TheNextWeb sont tombés nez à nez avec une étrange invention nommée Mr.Friendly : un urinoir « écologique » qui présente la particularité d’afficher des publicités en vidéo quand quelqu’un l’utilise.

L’urinoir, plutôt massif d’après les vidéos, est équipé d’un écran en façade, orienté pile dans la direction où la personne qui urine devait regarder. Quand la machine détecte un filet d’urine, elle active sa machine à publicité et diffuse un spot à la personne devant elle. Cela permet à la startup hollandaise Mr. Friendly de garantir « 40 secondes d’attention », soit une sorte de saint Graal pour les entreprises à la recherche de temps de cerveau disponible.

Ironie de l’ère du tout connecté, les modèles vus par nos confrères ne fonctionnaient pas, mais Mr.Friendly garantit un contrôle de toutes les campagnes sur une interface « dans le cloud » et une technologie de détection de la présence assez fine pour que les annonceurs n’aient à payer que ce que les utilisateurs voient vraiment.

« Publiez vos offres d’emploi. Augmentez vos marges. Vendez plus. »

Cela dit, on peut se demander à quel point il est pertinent d’aller chasser l’humain jusque dans les toilettes publiques pour afficher des réclames. La technologie a toute légitimité pour développer de nouvelles solutions liées à l’hygiène et plus particulièrement aux toilettes, mais ici, on parle d’un panneau de pub déclenché au moment où vous vous trouvez avec vos organes génitaux dans les mains, dans un lieu souvent déplaisant que vous avez envie de quitter au plus vite. Pas sûr que les marques apprécient le contexte… ni que les écrans survivent aux rébellions des utilisateurs agacés.

 

Partager sur les réseaux sociaux