Lyft lance son premier service de taxis autonomes à Boston, dans le Massachusetts. La startup NuTononomy y déploie pour le compte de l'entreprise ses véhicules, dans lesquels des chauffeurs seront présents par mesure de sécurité.

Les habitants du « centre de l’univers » — le surnom parfois donné à la ville de Boston — vont enfin pouvoir tester un taxi autonome de Lyft. Le principal concurrent d’Uber, qui s’est offert en septembre dernier un partenariat stratégique pour développer cette technologie, lance officiellement son premier service de transport privé et autonome dans la capitale du Massachusetts.

Désomais, des véhicules autonomes mis au point par la startup NuTonomy pourront accueillir des passagers dans le quartier de Seaport à Boston, pour le compte de Lyft. Les voitures en question ne sont pas totalement laissées à elles-mêmes : en effet, des pilotes resteront derrière le volant, afin de prendre les commandes du véhicule si besoin.

NuTonomy

Une longueur d’avance sur Uber ?

Lyft pourrait ainsi prendre une longueur d’avance sur Uber, dont l’année 2017 a été entachée par le procès opposant le pionnier de l’ubérisation à Waymo, filiale de Google dédiée à la voiture autonome.

« Notre partenariat avec Lyft a deux objectifs. D’abord, nous voulons permettre au public de faire l’expérience des véhicules sans conducteurs, afin qu’ils comprennent mieux l’impact que cette nouvelle technologie aura sur leur vie. Ensuite, en nous fondant sur les commentaires des participants du projet pilote, les ingénieurs de NuTonomy adapteront et amélioreront notre système, afin que nous puissions offrir une expérience de transport autonome extrêmement sécurisée, efficace et confortable », explique NuTonomy dans une publication de blog.

La startup n’est pas la seule à travailler en partenariat avec Lyft à la démocratisation des taxis autonomes. À San Francisco, l’entreprise s’est également associée à Drive.ai, avec l’intention de déployer un service de véhicules sans chauffeurs. En France, un projet pilote de Zoé autonomes devrait ouvrir à Rouen.

Partager sur les réseaux sociaux