La compagnie American Airlines a fait savoir qu'un bug de son système a perturbé de nombreux décollages prévus pour la période de Noël. 15 000 vols se retrouvent sans pilote : ces derniers ont pu prendre leurs congés à la même période.

La compagnie American Airlines se serait sans doute passée de ce désagrément. En raison d’un bug informatique, elle a en effet accordé à tous ses pilotes leurs congés de Noël. Une erreur qui risque d’immobiliser des milliers d’avions sur le tarmac des aéroports, alors que la période est l’une des plus chargées de l’année.

La Allied Pilots Association (APA), le syndicat représentant les pilotes de la compagnie, précise que 15 000 avions dont le décollage est prévu pour décembre sont dépourvus de pilotes.

Dans un communiqué, le syndicat explique que la direction de la compagnie a dévoilé le 24 novembre la défaillance qui a touché son système informatique. « Les actions de la direction violent directement votre contrat  », écrit l’APA à l’attention des employés concernés.

American Airlines

C’est Noël pour les pilotes

Si l’on en croit les informations de Reuters, le bug viendrait du fait que le système offre davantage de jours de repos aux pilotes ayant le plus d’ancienneté dans la compagnie. En conséquence, les vols de fin d’année sont touchés par une pénurie de pilotes.

American Airlines cherche désormais une solution pour remplir les cockpits de ses 15 000 futurs vols sans pilotes. L’une des pistes envisagées est d’inciter les pilotes à travailler pendant la période concernée avec un salaire revalorisé.

La compagnie propose à ses pilotes d’augmenter leur salaire

La compagnie aérienne a envoyé un email à ses pilotes, leur proposant un salaire 1,5 fois plus important que leur paye habituelle. L’APA s’oppose à cette solution, considérant qu’elle viole les contrats de travail de ses employés. American Airlines, de son côté, tente de tempérer la situation et assure vouloir résoudre le problème en concertation avec le syndicat.

Ce n’est pas la première fois qu’un incident vient perturber les vols d’une compagnie aérienne américaine cette année : en mai 2017, les codes d’accès au cockpit des avions United ont été publiés sur le web — il s’agissait alors d’une erreur humaine, et non d’un bug.

Partager sur les réseaux sociaux