Airbus a annoncé que Vahana, son prototype de taxi volant autonome, est arrivé sur le lieu de ses premiers tests, dans l'Oregon. Le constructeur aéronautique a transporté le véhicule sans heurts jusqu'à sa destination ; il est désormais prêt à prendre son envol.

Dans la course aux taxis volants, Airbus serait-il en train de prendre un net avantage ? Alors que la Nasa et Uber s’associent dans une initiative similaire, le constructeur aéronautique avance à grands pas dans son projet Vahana, présenté comme « la nouvelle avancée technologique dans la mobilité aérienne urbaine. »

Dans une publication de blog, l’entreprise a fait savoir qu’elle songeait désormais à entamer les premiers tests de son véhicule. Vahana doit préfigurer ce à quoi pourrait ressembler un service de taxis autonomes et volants — même si, à en croire certains experts, de tels bolides ne sont pas près de voir le jour.

Vahana désassemblé, puis réassemblé

Airbus précise que le véhicule a été transporté de son siège social vers un lieu dédié à cette batterie de tests à Pendleton, dans l’Oregon. Cette expédition a d’ailleurs supposé de démonter Vahana, pour faciliter le transport par camion jusqu’à destination. La voiture a ensuite été assemblée de nouveau.

Zach Lovering

« Comme Vahana a été conçu pour supporter un démontage et un remontage rapides, il a fallu moins d’une journée pour que l’avion soit remis en place (et nous sommes convaincus que nous irons plus vite, maintenant que nous l’avons fait une fois !). Avec ce réassemblage complet, l’équipe a franchi une étape importante : l’installation du système d’alimentation à haute tension, et des moteurs, qui permettront à Vahana de réaliser ses premiers vols d’essai  », écrit Zach Lovering, directeur du projet chez Airbus.

Une étape importante

Désormais, le taxi autonome d’Airbus est prêt à commencer ses premiers tests. L’étonnante voiture volante du constructeur pourrait prendre son envol en 2018, mais il n’est pas improbable que Vahana décolle de la terre ferme un peu plus tôt à en juger par les avancées d’Airbus.

Si le projet d’Airbus est couronné de succès, encore faudra-t-il convaincre les futurs passagers de tels véhicules de monter sans crainte à leur bord ; en effet, les gens ne sont pas encore très sereins à l’idée de voler dans des avions sans pilote.

Partager sur les réseaux sociaux