Depuis quelques jours, la problématique hélas récurrente du cyberharcèlement connaît une forte médiatisation, à la suite d’attaques orchestrées par le controversé forum 18-25 de jeuxvideo.com. Cette actualité, ainsi que les récentes révélations de l’affaire Weinstein, rappellent que les femmes sont encore exposées à des violences qui prennent pour justification leur genre.

Afin d’aider les femmes concernées par de telles violences, notamment au sein de leur couple, l’association En avant toute(s) a lancé une campagne de financement participatif pour financer son « tchat anonyme et gratuit. »

Un service anonyme et gratuit

« Pour mieux aider les jeunes femmes qui vivent des violences, nous avons décidé d’ouvrir un tchat, sur lequel les femmes peuvent discuter avec des professionnelles, en toute confidentialité, des violences qu’elles subissent dans leur couple ou leur famille », rappellent les membres de l’association sur Ulule.

Un échange de trente minutes

Grâce à ce tchat, actif depuis novembre 2016, En avant toute(s) souhaite rompre l’isolement des jeunes femmes concernées en leur permettant de poser leurs questions et de prendre les renseignements dont elles ont besoin. Chaque entretien dure une trentaine de minutes.

À l’heure actuelle, le tchat est ouvert le lundi et le mardi de 15h à 17h, ainsi que le mercredi de 14h à 18h. Face au grand nombre de connexions enregistrées par l’association, ce nouveau financement doit permettre de répondre à davantage d’utilisatrices, et de faire connaître le tchat.

Le premier objectif de 8 000 € a déjà été atteint, 21 jours avant la fin de la campagne de crowdfunding. Si la cagnotte parvient à récupérer 14 000 €, l’association estime qu’elle pourra répondre à 260 femmes supplémentaires sur le tchat.