Uber et la Nasa ont officialisé leur collaboration dans un projet futuriste : la startup va travailler au développement d'un outil permettant de gérer les itinéraires de futurs taxis volants. Uber veut faire voler les premiers prototypes en 2020.

Les obstacles à surmonter pour espérer démocratiser un jour les voitures volantes sont nombreux. Néanmoins, toutes les entreprises de la tech ne sont pas douchées par cette prédiction : certaines développent dès à présent le projet de faire voler nos futures voitures.

Uber, qui a déjà de grands projets en matière de voiture autonome, vient ainsi de conclure un accord avec la Nasa. Ce projet, baptisé UberAir, implique le développement d’un logiciel destiné à gérer les itinéraires de futurs taxis volants dans les airs. Pour le concevoir, la startup s’inspirerait des services de VTC qu’elle propose déjà — sur la terre ferme, pour l’instant.

Jeff Holden, directeur de la production au sein de la startup, a donné plus de détails sur ce projet de taxis volants à la fin du Web Summit, organisé du 6 au 9 novembre 2017 à Lisbonne.

Lors de l’annonce de cette collaboration le 8 novembre 2017, Uber a ajouté que c’était la première fois que l’agence spatiale américaine concluait ce type de contrat concernant un service proposé dans l’espace aérien à basse altitude (par opposition avec l’espace extra-atmosphérique).

Premiers tests en 2020

Le pionnier de l’ubérisation a également fait connaître son intention de tester son premier service de taxis volants à Los Angeles d’ici 2020. Les véhicules en question devraient pouvoir se déplacer à plus de 300 km/h, a précisé Uber.

De son côté, la Nasa n’a pas commenté cette annonce. L’agence spatiale a toutefois publié sur son site une réflexion sur ce qu’elle appelle l’ « Urban air mobility », au sujet du transport de passagers et de la livraison de colis dans l’espace aérien urbain.

À Dubaï, un modèle de taxi volant et autonome a déjà réalisé ses premiers vols d’essai ; Uber est loin d’être la seule entreprise qui se prend à rêver d’un avenir fait de voitures volantes.

Partager sur les réseaux sociaux