L'incident n'a duré que quelques minutes mais il a été largement remarqué. Jeudi soir, le compte Twitter de Donald Trump a été suspendu un bref instant. La raison ? Un employé l'a fermé lors de son dernier jour de travail.

C’est presque le genre d’erreur que l’on aurait préféré laisser en l’état ! Dans la soirée de jeudi, Twitter a désactivé par inadvertance le compte officiel du truculent Donald Trump avant de rétablir la situation quelques minutes après. Ainsi, une parenthèse sans les élucubrations du président américain a pu être observée pendant quelques minutes sur le réseau social. Ça change !

Hélas pour les contempteurs du chef de l’État, la séquence sans Trump sur Twitter s’est finie : il a bien fallu que le site communautaire remette les choses en l’état, d’autant que cette suspension ne résultait pas d’une infraction aux conditions générales d’utilisation du service mais d’une mauvaise manipulation par un employé. C’est ce qu’explique la société dans un communiqué :

« Plus tôt dans la journée, le compte @realDonaldTrump a été désactivé par inadvertance à cause d’une erreur humaine d’un employé de Twitter. Le compte a été arrêté pendant 11 minutes et a depuis été restauré. Nous continuons d’enquêter et prenons des mesures pour empêcher que cela ne se reproduise », explique l’entreprise. Un second message indique qu’il s’agit d’un acte délibéré :

« Au cours de notre enquête, nous avons appris que cet incident est le fait d’un employé travaillant à l’assistance clientèle, lors de son dernier jour [dans l’entreprise]. Nous procédons à un examen interne complet », ajoute Twitter. Aucune mesure disciplinaire n’est a priori sur les rails contre cet employé, celui-ci ayant manifestement quitté le groupe depuis.

Donald Trump, lui, n’a pas (encore ?) évoqué cet incident sur son compte Twitter, qui est cette fois normalement accessible. On notera qu’en tant que président américain, il se sert davantage de son compte personnel (@realDonaldTrump) que celui mis à disposition par l’administration américaine (@potus), dont le contenu est archivé puis effacé lorsqu’un nouveau président entre en fonction.

C’est surtout avec son compte personnel que Donald Trump prend la parole, le compte institutionnel étant très peu utilisé, hormis pour relayer certains messages publiés par l’autre profil. Toujours est-il que l’incident a bien diverti les internautes, certains prenant même des captures d’écran montrant la disparition du profil de Donald Trump. Comme un bon souvenir.

Partager sur les réseaux sociaux