Pour accélérer la production de l'iPhone X, Apple aurait-il demandé à ses sous-traitants de rogner l'efficacité de FaceID ? C'est ce qu'affirme un article paru dans la presse américaine. Apple n'a pas tardé à réagir.

Le grand jour approche pour Apple. C’est en effet le 3 novembre que commencera la commercialisation de l’iPhone X. Malgré un prix particulièrement élevé, le terminal est très attendu par la clientèle de l’entreprise américaine, bien plus que l’iPhone 8, qui paraît très banal à côté. Il faut dire que la firme de Cupertino a mis le paquet avec ce modèle, entre l’écran OLED, le chargement sans fil, le design sans bordure ou encore sa puce intégrant un réseau neuronal.

Si certaines des particularités de l’iPhone X se retrouvent dans l’iPhone 8 (c’est le cas de la puce A11 Bionic, du double capteur photographique), certaines sont exclusives à l’iPhone spécial concocté par la société californienne. C’est le cas de l’écran OLED ou du design sans bordure, mais aussi de la nouvelle stabilisation optique sur la caméra et… de Face ID, le système de reconnaissance faciale de l’iPhone X qui mobilise un ensemble de technologies pour détecter puis reconnaître un visage.

Orientez l’iPhone X vers votre visage pour le déverrouiller.

Or justement, la présence de ces composants de pointe — il y a en particulier un flash à lumière infrarouge ainsi qu’une caméra capable de la voir, ainsi qu’un projecteur de points pour modéliser une surface — pose-t-elle une difficulté à Apple en matière de production industrielle ? C’est ce qu’a suggéré Bloomberg, qui dans un article indique que la compagnie a choisi de réduire la précision de Face ID afin de pouvoir construire plus vite et ainsi répondre à la demande.

La publication de ce papier à quelques jours de la sortie de l’iPhone X a fait vivement réagir Apple, qui s’est permis, une fois n’est pas coutume, d’adresser un communiqué à divers médias, dont The Verge et Reuters, pour contester totalement ces allégations. « L’affirmation de Bloomberg selon laquelle Apple a réduit la spécification de précision pour Face ID est complètement fausse et nous nous attendons à ce que Face ID soit la nouvelle référence en matière d’authentification faciale », écrit la société.

« La qualité et la précision de Face ID n’ont pas changé »

Le papier de Bloomberg est apparu alors qu’un autre article, cette fois du Wall Street Journal, indiquait que la production des capteurs nécessaires à Face ID rencontrait des problèmes et qu’il serait alors difficile pour Apple de satisfaire la demande d’une clientèle clairement plus intéressée par l’iPhone X, qui marque une vraie rupture avec les modèles précédentes, que l’iPhone 8, qui n’est qu’une simple itération. Apple aurait alors assoupli ses exigences pour mettre un coup de collier.

« La qualité et la précision de Face ID n’ont pas changé. La probabilité qu’une personne tierce puisse être en mesure de déverrouiller votre iPhone avec Face ID continue d’être une sur un million », ajoute l’entreprise. En comparaison, Touch ID, le système de reconnaissance par empreinte digitale, a une chance sur 50 000 de se tromper en lisant la surface du doigt. Dès lors, même si l’exactitude de Face ID était réduite de moitié, elle serait toujours dix fois plus précise que Touch ID.

Partager sur les réseaux sociaux