Les ballons-sondes développés depuis plusieurs années par Alphabet vont être mobilisés dans une situation d'urgence. Google est désormais autorisé à envoyer ses Loon pour connecter Porto Rico, sinistrée par l'ouragan Maria.

Quatre ans après la genèse du projet Loon, Google passe désormais à l’action en situation d’urgence. La Commission fédérale des communications américaine (FCC) a approuvé, le 6 octobre 2017, la demande déposée par Alphabet, à la suite du passage de l’ouragan Maria à Porto Rico le 20 septembre dernier.

Depuis cette date, les résidents de l’île sont effet privés d’accès à l’électricité et à Internet. Afin d’apporter une connexion d’urgence aux sinistrés, Google envisageait de mobiliser ses ballons Loon, un dispositif permettant de connecter des espaces géographiques grâce à ces sondes.

83 % des stations cellulaires hors service

Au moment de donner son feu vert à Google, la Commission fédérale des communications américaine a fait savoir que 83 % des stations cellulaires étaient toujours hors service sur l’île. Alphabet s’était déclaré, de son côté, prêt à « soutenir les opérateurs mobiles agréés dans la restauration des capacités de communications limitées. »

Project Loon

Sur Twitter, Ricardo Rosseló, le gouverneur de Porto Rico, a relayé l’information selon laquelle des ballons déployés par Google se trouvaient, ce 8 octobre, à une distance de 10 à 15 kilomètres du quartier de Tierras Nuevas Poniente, dans la ville de Manatí.

Par ailleurs, le gouverneur a eu l’occasion de s’entretenir avec Elon Musk le 6 octobre. Ricardo Rosseló a fait savoir que les deux hommes étaient en train d’ « explorer des opportunités » et que de « nouvelles étapes » devraient suivre prochainement. Pour rappel, Tesla a annoncé l’envoi d’une centaine de batteries Powerwall à Porto Rico, afin de fournir une partie de l’électricité nécessaire aux habitants de l’île.

Le gouverneur portoricain s’est entretenu avec Elon Musk

Bien que Google ait déjà déployé son projet Loon dans les airs, l’arrivée des ballons-sondes à Porto Rico est une première : en effet, le dispositif Loon n’avait pas encore été mobilisé dans des circonstances d’extrême urgence, comme celles qui touchent actuellement les Portoricains.

Partager sur les réseaux sociaux