Snapchat mise de nouveau gros sur la réalité augmentée avec une exposition virtuelle. Dans plusieurs villes du monde, les œuvres du plasticien Jeff Koons s'intègrent au paysage par le biais du réseau social au contenu éphémère.

Après avoir coloré le ciel des photos de ses utilisateurs, Snapchat renoue avec la réalité augmentée dans un nouveau projet. Vous aimez l’art ? Vous aimez les chasses au trésor ? Alors, il y a des chances que la dernière idée du réseau social préféré des millennials vous séduise.

Snapchat a décidé d’intégrer à son application des reproductions virtuelles de plusieurs sculptures du célèbre plasticien américain Jeff Koons. Dans les villes de Paris, New York, Londres, Toronto, Sydney, Chicago, Rio de Janeiro, Washington DC et Venice, le réseau social a glissé à chaque fois une œuvre emblématique de l’artiste, qui s’intègre au paysage.

Si vos pas vous portent jusqu’à ces endroits, et que vous souhaitez révéler l’œuvre cachée, il vous suffit d’ouvrir Snapchat et de braquer la caméra de votre téléphone en direction de l’emplacement indiqué sur l’une de ces cartes.

Encore un pas d’avance sur Facebook ?

Avec ce nouveau projet, Snapchat semble faire encore un pas en avant pour se démarquer des autres réseaux sociaux, qui n’ont souvent d’autre choix que de l’imiter. En avril dernier, Facebook annonçait ainsi vouloir contribuer à l’essor de la réalité augmentée dans notre quotidien. Comprenez plutôt : Facebook devrait continuer à copier Snapchat encore un moment.

Néanmoins, la fonction déployée par Snapchat semble souffrir de quelques problèmes. Certains de nos confrères ont pu tester l’application en réalité augmentée, et s’apercevoir qu’elle n’était pas toujours efficace — quand elle ne se révélait pas être particulièrement gourmande en batterie.

Les sculptures de Jeff Koons ne devraient pas rester seules bien longtemps dans l’option de réalité virtuelle déployée par Snapchat. En effet, le réseau social invite les artistes intéressé(e)s à envoyer un aperçu de leurs œuvres en vue de les intégrer à l’application.

Partager sur les réseaux sociaux