Amazon Alexa n'est toujours pas disponible en France, mais de l'autre côté de l'Atlantique, Amazon met les bouchées doubles sur son assistant personnel.

Google a un assistant iconique : Home. Apple aura son assistant iconique : HomePod. Amazon ? Amazon en veut toujours plus et, dans une stratégie qui ressemble à une volonté d’adresser le besoin de tous ses clients, renforce toujours plus sa gamme Echo. Après l’Echo et l’Echo Dot qui étaient les premiers à embarquer l’assistant Alexa, le géant de Seattle a sorti l’Echo Show pour marier assistant vocal et interface visuelle et l’Echo Look pour… vous habiller. Aujourd’hui, quatre nouveaux Echo font leur grande entrée.

Le premier se nomme Echo Spot et s’adresse à celles et ceux qui n’auraient pas envie d’avoir un boîtier domestique dans leur salon. En effet, l’engin s’apparente bien volontiers à une horloge de chevet, ronde et, il faut le reconnaître plutôt mignonne. L’écran rond de 2,5 pouces servira à montrer l’interface et, bien entendu, il embarquera Alexa. Équipé d’une webcam, il peut tout autant passer des appels vidéo que servir de caméra de surveillance à distance. Amazon l’a annoncé à 130 dollars pour la mi-décembre.

L’Echo Plus est le successeur spirituel de l’Echo et le deuxième objet à rejoindre la gamme. Il a été pensé par Amazon comme un équivalent du Google Home, centre domotique pour contrôler la maison avec un meilleur son et une reconnaissance vocale mieux développée. Vendu 149 dollars, il sera packagé avec une ampoule Philips Hue qui, vraisemblablement, n’aura pas besoin de pont pour fonctionner.

L’Amazon Echo ne disparaît pas pour autant et remplace… l’Amazon Echo. Il s’agit du même produit mais avec un revêtement tissu, pour 99 dollars. Le géant du e-commerce souhaite multiplier les points d’accès à son magasin dans les pièces et propose pour la première fois un pack de 3 à 249 dollars, ce qui permet de faire du multi-room.

Vient ensuite l’Echo Connect qui est un moyen de passer des appels avec Alexa en gardant votre numéro de téléphone. Et c’est tout. Quand aux Echo Buttons, les petits derniers, ils prennent la forme d’un buzzer pour un quiz et seront à utiliser avec un autre produit Echo : ils ont la tête de ce qu’ils font, à savoir, une interaction simple pour les jeux d’Alexa.

Comme avec Kindle, Amazon choisit donc d’adresser différentes problématiques avec de nombreux produits plutôt que de se concentrer sur un produit qui pourrait contenter tout le monde. A priori, ce sera aussi la stratégie de Google qui devrait annoncer de nouveaux produits Home le 4 octobre. Seul Apple devrait, pour le moment, se contenter d’un seul objet dans sa gamme assistants personnels de maison. L’avenir nous dira quelle stratégie sera payante : en attendant, en-dehors des États-Unis, Google est celui qui prend le plus d’avance. Les produits Echo ne sont en effet toujours pas traduits en français et Amazon France n’a aucune information à nous donner sur cette gamme.

Partager sur les réseaux sociaux