Grande première pour Blue Origin : la compagnie spatiale de Jeff Bezos vient de signer son tout premier contrat en Asie, avec la société thaïlandaise mµ Space. Objectif ? Envoyer en orbite géostationnaire un satellite de télécommunications grâce à son lanceur lourd New Glenn.

Si les projets de Space X se trouvent quasi-systématiquement sous le feu des projecteurs, l’entreprise d’Elon Musk n’est pourtant pas la seule initiative spatiale privée. On peut également compter sur la société Blue Origin, créée par Jeff Bezos, plutôt discrète en cette année 2017.

Du moins jusqu’à maintenant, puisque l’entreprise américaine vient de profiter du 68e Congrès international d’astronautique pour annoncer la signature d’un contrat avec la compagnie thaïlandaise mµ Space.

L’objet de cet accord : le lancement d’un satellite de télécommunications géostationnaire à l’aide de la fusée New Glenn.

Blue Origin signe son premier contrat avec l’Asie

Annoncée en septembre 2016, la fusée New Glenn est la dernière création de Blue Origin. Ce lanceur très lourd, quasiment aussi grand dans sa version à trois étages que la mythique Saturne V du programme Apollo, permet des vols suborbitaux pour envoyer des satellites en orbite — comme c’est le cas ici — mais également pour faire voyager des touristes spatiaux. Les deux entreprises planifient d’ailleurs déjà cette possibilité, faisant de Blue Origin la première compagnie à offrir du tourisme spatial en Asie.

Il s’agit là du tout premier contrat asiatique pour la société de Jeff Bezos. Cette dernière a semblé gagner la confiance du CEO de mµ Space, James Yenbemroong, comme il l’explique dans un communiqué : « Nous avons décidé de nous lancer avec Blue Origin car nous avons été impressionnés par sa vision et son approche en terme d’ingénierie.  » Pour la société thaïlandaise, l’enjeu est de taille, puisque ce satellite permettra de répondre à la demande toujours plus conséquente d’accès à internet en Asie et dans le Pacifique.

L’envoi du satellite devrait avoir lieu au début de la prochaine décennie, plus précisément vers 2021 si l’on en croit les plans de mµ Space.

Partager sur les réseaux sociaux