Pour éviter au maximum les collisions entre voitures et animaux traversant la route, une startup brésilienne a créé un système de détection et d'alerte pour les automobilistes à l'approche. Un procédé jugé bien plus efficace que les traditionnels panneaux d'avertissement.

Comment éviter au mieux les collisions entre des voitures et les animaux qui traversent la route, souvent victimes mortelles de ces chocs ? Entre 2005 et 2013, le Brésil a recensé 23 000 accidents de la route impliquant des conducteurs et des animaux rien que dans l’État de Sao Paulo. Un constat qui a incité la biologiste Fernanda Delborgo Abra à créer la startup ViaFauna pour lutter contre ce phénomène.

La petite équipe de ViaFauna a ainsi créé un appareil capable de détecter les animaux pesant plus de 3 kilos lorsqu’ils traversent la route afin d’envoyer des signaux lumineux — depuis les panneaux indiquant le passage d’animaux — particulièrement visibles pour les automobilistes en approche. Et ce jusqu’à 3 kilomètres de distance, pour leur laisser tout le temps de réagir (ou de laisser l’animal traverser.

La biologiste précise : « Les données scientifiques montrent que les systèmes de détection d’animaux peuvent réduire de 90 % le nombre de collisions. »

Plus efficaces que les panneaux d’avertissement

Ils s’avèrent bien plus efficaces que les traditionnels panneaux signalant le passage d’animaux sauvages, selon Fernanda Delborgo Abra  : « Quand les conducteurs aperçoivent des avertissements statistiques, ils ne savent pas quand les animaux vont traverser, donc ils ont tendance à ne pas y faire très attention. »

L’invention de ViaFauna repose sur deux capteurs de mouvement — un transmetteur et un récepteur — à infrarouge attachés à des supports semblables à ceux des radars de vitesse. Chacun est distant du suivant de 100 mètres, pour bien quadriller la zone.

« Chaque ensemble de capteurs couvre un passage de la route connu pour son nombre de morts animales » souligne la biologiste. Si une version plus sophistiquée du système permet d’envoyer une alerte radio automatisée sur les véhicules en approche, la startup espère surtout voir son système se généraliser après avoir accompli ses premières phases de test.

Partager sur les réseaux sociaux