Astucieux sur son calendrier, le Chinois Xiaomi tenait, le 11 septembre, sa conférence annuelle pour présenter ses produits. La marque a présenté un nouvel ordinateur portable, et une tripotée de smartphones ayant en tête de dominer la rentrée sur le marché asiatique.

Deux smartphones et un ordinateur portable ont été dévoilés ce matin par Xiaomi lors de sa conférence de rentrée, seulement un jour avant celle d’Apple. Le Chinois a récidivé avec un nouveau Mi Mix après le succès, au moins critique, de sa première itération. Pour rappel, ce smartphone de l’an passé était le premier à introduire un design sans bordures, avant la prise d’assaut de ce format par LG, Samsung et bientôt Apple.

Mi Mix 2

Mi Mix 2 / Xiaomi

Cette seconde version a été présentée ce matin et titille désormais des concurrents également sur le marché asiatique. Le Mi Mix 2 reprend naturellement la silhouette épurée de son prédécesseur, mais s’affine : on retrouve un format 18:9e pour un écran de 5,99 pouces, un processeur Qualcomm haut de gamme de dernière génération — le Snapdragon 835 –, un capteur Sony 12 Mpx (celui du Mi6), et même une compatibilité internationale des bandes réseau.

Malgré cette dernière caractéristique, le smartphone reste taillé pour les marchés asiatiques et ne sortira vraisemblablement pas de la zone géographique déjà adoptée par Xiaomi.

Notons en outre une construction céramique et aluminium, comme le précédent, qui devrait assurer une certaine solidité à l’appareil. Difficile toutefois de mesurer les progrès du Chinois sur ce form-factor : le Mi Mix avait notamment beaucoup de mal à gérer son micro derrière l’écran, qui donnait des résultats très aléatoires. Le smartphone reste un des plus coûteux du constructeur, sans jamais passer la barre symbolique des 4 000 yuans (un peu plus de 500 €). Il existe néanmoins une édition spéciale  4 699 yuans, ce qui reste en deçà des versions simples de la concurrence coréenne et américaine.

Mi Note 3

Ce superphone a été rejoint durant la conférence par une plus classique phablette, la Mi Note 3, au format simple : elle apparaît comme une extension (5,5 pouces pour la dalle) du Mi6. Les caractéristiques semblent similaires au flagship du Chinois. On trouve néanmoins un processeur moins puissant, un Snapdragon 660, une batterie conséquente de 3500 mAh et un capteur d’empreinte à ultrasons. Dans sa version 256 Go, le smartphone coûte jusqu’à 2 999 yuans, soit moins de 400 € et débute à 2 499 yuans, soit un peu plus de 300 €.

Mi Notebook Pro

Depuis le succès de ses premiers Mi Notebook, Xiaomi ne délaisse plus les ordinateurs portables et en dévoile désormais à rythme régulier. Ce lundi matin, la firme dévoilait une version musclée de son premier succès, embarquant un Intel Core i7 de dernière génération, un GPU indépendant (Nvidia MX150), un design impeccable et malgré ça, 7 ports et un écran de 15,6 pouces, sans bordures également.

Insistant sur une nouvelle méthode de refroidissement, Xiaomi a également mis en avant un SSD rapide de 256 Go et de la RAM DDR4. On peut également retenir une partie audio fournie labellisée Dolby Atmos — ce qui laisse toujours sceptique quand on voit la taille des enceintes, mais passons.

L’ordinateur portable rejoindra les rayons asiatiques au prix avantageux de 6 999 yuans, soit 890 € pour sa version la plus coûteuse (i7 et 16 Go de RAM) et débute à 5 599 yuans, soit un peu plus de 700 € (i5 et 8 Go de RAM).

En outre, la marque s’est enorgueillie de ses bons résultats dans ses nouveaux marchés : Russie, Israël, Europe de l’Est et Grèce, où elle est a minima devenue le cinquième acteur du marché des smartphones en moins de deux ans.

Partager sur les réseaux sociaux