Elon Musk continue d'avancer dans ses multiples projets. Parmi eux, SpaceX vient de rentrer dans une phase cruciale pour le premier lancement de la fusée Falcon Heavy en novembre 2017. Les premiers tests confirment que tout est opérationnel.

Entre les tests de navettes pour Hyperloop, le début de la construction du tunnel sous la Californie et les résultats de Tesla toujours au beau fixe, Elon Musk passe une belle année 2017. Une autre de ses entreprises avance dans le bon sens : SpaceX. Après moult tests, la compagnie spatiale vient d’annoncer que les vérifications des trois propulseurs du premier étage de la fusée Falcon Heavy sont à présent terminés (avec succès).

C’est une excellente nouvelle pour cette mission, d’autant plus au vu du timing imposé et dévoilé par Musk récemment. Le lancement du premier Falcon Heavy étant prévu pour le mois de novembre 2017, soit dans deux mois, la fusée d’envergure se devait d’être prête pour cette date cruciale. C’est maintenant le cas, au moins au niveau des propulseurs, après des phases de tests de plusieurs mois, débutées en mai 2017.

Un lancement historique pour SpaceX

Équipée de trois fusées Falcon 9, la Falcon Heavy sera le plus gros engin envoyé dans l’espace par SpaceX, propulsant plus de 63 tonnes de cargo en orbite. Initialement prévue pour 2013, la mission aura accusé pas mal de retard afin de mettre la technologie au point. Une technologie qui, notamment, devrait permettre de récupérer les propulseurs, comme les fusées Falcon 9 ont déjà pu le faire sur d’autres missions ou tests.

Si cette première mission ne devrait pas accueillir de voyageurs, deux touristes sont en revanche attendus pour un voyage en 2018. Ils devraient passer non loin de la Lune, le tout dans une combinaison des plus classes tout juste révélée.

Le rendez-vous est pris en novembre 2017, au Kennedy Space Center en Floride, en attendant de connaître la date exacte de lancement du Falcon Heavy.

Partager sur les réseaux sociaux