Mercedes a pris rendez-vous à l'International Motor Show de Francfort pour sa Project ONE, une sportive basée sur la technologie utilisée en Formule 1. Puissance ? 1 000 chevaux !

Ce week-end, la Formule 1 estampillée Mercedes de Lewis Hamilton est allée s’imposer sur les terres de Ferrari, à Monza, le temple de la vitesse. Une belle publicité pour le bloc moteur allemand basé sur une technologie hybride, telle une nouvelle preuve de son incroyable puissance. Et ladite technologie s’apprête à équiper une voiture commerciale — entre guillemets — : la Project ONE, une sportive que Mercedes dévoilera à l’occasion de l’International Motor Show de Francfort (14-24 septembre). Sur le papier, elle a tout pour faire rêver les amateurs et amatrices de sensations fortes derrière un volant.

1 000 chevaux de bonheur

Teasée par Mercedes-AMG, la Project One se présente comme la Formule 1 homologuée pour une utilisation sur route. Elle empruntera effectivement le V6 1.6 litre hybride équipant les monoplaces de la discipline reine des sports mécaniques dans une version biturbo et pouvant monter jusqu’à 11 000 tr/mn (merci l’assistance électrique). En pratique, c’est une puissance de 1 000 chevaux permettant d’avaler le 0 à 100 km/h en 2,5 secondes et d’atteindre une vitesse maximale de 350 km/h.

Des performances ébouriffantes à associer à une efficience exemplaire, garantie notamment par la technologie e-turbo et une autonomie théorique de 25 kilomètres en 100 % électrique. Pensée comme une sportive avant tout, la Project One n’offrira pas la même longévité qu’une voiture de tous les jours : il faudra changer le moteur tous les 50 000 kilomètres.

Côté design, la photo partagée par le constructeur laisse entrevoir des courbes très GT avec deux phares à LED éblouissants et une grosse prise d’air à l’avant. L’aérodynamisme a bien évidemment été travaillé de manière à lui conférer un look agressif proche d’un bolide que nous pourrions retrouver dans une course prestigieuse comme celle des 24 Heures du Mans. Vendue plus de 2 millions d’euros, cette supercar de l’extrême, disons hypercar, sera produite en quantités limitées (moins de 300 exemplaires). Toutefois, compte tenu de sa nature, on n’est pas certain d’en voir une un jour dans nos rues.

Partager sur les réseaux sociaux