Le crossplay est devenu réalité lors de la dernière édition de l'E3, avant que Sony ne gâche la fête et refuse la possibilité à sa PlayStation 4. Mais cette décision n'est peut-être pas définitive : en tout cas, Microsoft discute toujours du sujet avec Sony.

Longtemps rêvé par les joueurs du monde entier, le crossplay — pouvoir jouer en ligne avec d’autres sur le même jeu tournant sur des consoles différentes — est devenu réalité lors de l’E3 2017, avec l’annonce d’une compatibilité entre PC, Mac, Xbox One et Nintendo Switch sur les jeux Minecraft et Rocket League. Une réalité partielle, du moins, puisque Sony et sa PS4 sont les grands absents de cette collaboration.

La société japonaise avait justifié son choix de rester à l’écart du crossplay par la sécurité de ses joueurs, notamment les plus jeunes. Une excuse qui avait agacé Phil Spencer, responsable produit de Xbox, en juin dernier, mais qui n’a pas fait baisser les bras de Microsoft pour autant. Car comme dirait Aragorn, il y a toujours de l’espoir.

Des discussions, mais aucune confirmation

L’espoir vient ici d’Aaron Greenberg, directeur du marketing pour Xbox, qui était présent à Cologne pour la Gamescom. Interviewé par GameReactor dans le cadre de la future sortie de la Xbox One X, de ses jeux et de son édition Scorpio, il a ainsi été interrogé sur la question du crossplay, afin de savoir si Microsoft discutait toujours avec Sony sur le sujet.

«  Absolument, oui. Nous en parlons avec Sony, nous travaillons ensemble sur Minecraft et, évidemment, nous aimerions leur permettre de faire partie de ça : une seule communauté, pour unir les joueurs. Donc nous parlons avec eux et nous espérons qu’ils nous soutiendront. » Une déclaration claire, qui laisse donc la porte ouverte sans pour autant confirmer que Sony a changé d’avis sur la question.

Il reste donc de l’espoir, notamment si Sony craque et accepte le crossplay sur Minecraft, qui pourrait être un précédent rassurant pour la marque japonaise concernant la sécurité. Ou peut-être que la position dominante de Sony sur le marché avec sa PlayStation 4 ait en fait plus à voir avec cette décision ?

Partager sur les réseaux sociaux