La société chinoise DJI vient de dévoiler une nouvelle mise à jour du firmware de son jeune Spark, qui devrait débarquer dans le courant de la semaine. Petite particularité par rapport à la précédente : celle-ci est obligatoire. Si elle n'est pas installée avant le 1er septembre, le drone ne décollera plus.

La question de la sécurité des vols de drones se pose toujours, alors que l’Organisation des Nations Unies ou l’Union européenne ont pris récemment des premières mesures pour tenter de réguler le trafic à venir — et les complications qui vont avec. DJI le sait bien, la société chinoise ayant vu ses appareils bannis des rangs de l’armée américaine pour des raisons de sécurité.

Ainsi, pour limiter les problèmes de géorepérage sur ses drones, la marque DJI a pris une mesure sans concession : la prochaine mise à jour du firmware du DJI Spark — le petit dernier de la marque, que l’on avait pu tester il y a quelques mois — sera obligatoire, sous peine de ne pouvoir décoller à partir du 1er septembre 2017.

Des nouveautés, sinon rien

Annoncée sur le forum de la marque chinoise par un compte support, cette mise à jour entend d’abord apporter quelques petites modifications. Grâce au nouveau firmware, la batterie du Spark sera optimisée pendant le vol, tout comme la fonction PalmLaunch qui permet de faire décoller le drone depuis la paume de sa main. Les commandes en mode QuickShot Dronie seront améliorées, la compatibilité avec la télécommande et les DJI Goggles aussi. De nouveaux gestes de contrôle su Spark devraient également être ajoutés, et le système de géorepérage devrait subir quelques modifications.

Pour effectuer cette mise à jour, deux solutions : soit passer par l’application DJI GO 4, soit par le logiciel DJI Assistant 2. Si celle-ci n’est pas effectuée au 1er septembre, le drone restera au sol ou dans votre main, inactif. « DJI a décidé de lancer une mise à jour obligatoire du firmware afin de maximiser la sécurité des vols et la fiabilité du produit, ce que nous considérons comme étant les principales priorités  », déclare le message d’annonce. Question fiabilité et sécurité, Ulrich Rozier, CEO d’Humanoid, avait eu quelques soucis avec son Spark — comme d’autres personnes sur le web.

Même si cela n’a pas été précisé, on imagine que vous pourrez toujours faire la mise à jour après le 1er septembre pour pouvoir faire décoller de nouveau votre drone.

Partager sur les réseaux sociaux