Une erreur dans le texte ?

C'est le bon endroit pour nous l'indiquer !
Attention, ce formulaire ne doit servir qu'à signaler une erreur. N'hésitez pas à utiliser les commentaires pour donner votre avis, ou la page de contact pour nous contacter. Merci.

Etape 1

Cliquez sur les paragraphes contenant des erreurs !

Prise en main du Samsung Galaxy Note 8 : 6,3 pouces. Deux appareils photos. 1 009 €.

Le Galaxy Note 8 a enfin été dévoilé. La nouvelle phablette de Samsung promet des performances de haute voltige et un grand confort d'utilisation. Comme d'habitude avec la gamme Note, le géant sud-coréen veut notamment inciter les utilisateurs à se servir du stylet S Pen, même si d'aucuns pourraient douter de l'utilité de cet outil en 2017.

Un grand smartphone nécessite-t-il forcément un stylet pour être utilisé ? La majorité des personnes de mon entourage me répondraient « non » sans hésiter. Mais d'aucuns — parmi mes proches ou partout dans le monde — estiment qu'il s'agit d'un outil pratique, et ces derniers sont sans doute relativement nombreux puisque Samsung continue de proposer le S Pen sur sa gamme Note.

Ainsi, le Galaxy Note 8 tout fraîchement dévoilé ne fait pas exception. Nous avons eu l'occasion de le prendre en main. L'occasion de vous part de nos premiers ressentis.

Un design (presque) identique au Galaxy S8

Abordons tout d'abord l'aspect du design. Si nous étions mauvaise langue, nous pourrions nous contenter d'affirmer qu'il s'agit d'un Galaxy S8 bis. Mais nous ne le sommes pas (trop) et nous nous contenterons d'écrire qu'ils sont extrêmement ressemblants, à quelques détails près.

L'esthétique de l'appareil est superbe avec son écran sans bordures et étiqueté « Infinity Display » par Samsung. Le Note 8 a été conçu à l'image du S8 et si le second a introduit un design innovant, le premier se contente de reproduire une recette qui a bien marché. Pas de surprise, certes, mais la phablettse laisse admirer sous toutes ses coutures et c'est fort appréciable.

L'écran est d'ailleurs très imposant, avec sa diagonale de 6,3 pouces. À titre de comparaison, celui de Galaxy S8+ est de 6,2 pouces. Le Galaxy Note a un affichage AMOLED, qui fournit un excellent contraste, avec une définition QHD et un ratio d'écran délicieux de 18,5:9.

À l'arrière, sur le dos recouvert de verre, on retrouve un problème similaire à celui du Galaxy S8 concernant le lecteur d'empreintes : celui-ci est décalé sur la droite, ce qui peut gêner la prise en main de l'utilisateur, même si on s'y fait très certainement avec le temps. Par ailleurs, il est toujours possible de déverrouiller le téléphone en utilisant le scanner d'iris ou la reconnaissance faciale.

En revanche, on oublie très vite ce détail en apercevant — juste à côté du capteur d'empreintes — le double appareil photo. Le Galaxy Note 8 est le premier produit de Samsung à doubler ses objectifs. Lesdits objectifs sont d'ailleurs assez écartés ce qui engendre un module photo assez large et pas forcément très gracieux en plein centre de la face arrière.

On notera aussi qu'en tenant le téléphone quelques minutes entre les mains, de vilaines traces de doigts font assez rapidement leur apparition. Que l'on s'entende : ce n'est absolument pas catastrophique, mais c'est juste assez sale pour agacer l'utilisateur et le pousser à toujours frotter la surface avec le bout de la manche.

Ne boudons toutefois pas notre plaisir, le Galaxy Note 8 est un beau smartphone et il est plutôt agréable à avoir en main — même si vous aurez sans doute besoin d'utiliser vos deux pattes pour un maximum de confort.

Notons que sur la tranche du bas, il y a une prise jack (Samsung ne veut pas imiter Apple sur ce plan-là), un connecteur USB Type-C, un haut-parleur et le tiroir de rangement du fameux stylet S Pen mentionné plus haut. Pour le faire sortir, il faut appuyer dessus. Simple et efficace. Par contre, est-ce qu'il y a vraiment des raisons de l'utiliser ?

D'après Samsung, la réponse est oui.

Le S Pen, outil indispensable ?

Le S Pen, dont le bout de la pointe est de 0,7 mm de largeur, veut apporter précision et confort d'utilisation. Pour convaincre, le constructeur met aussi en avant diverses fonctionnalités de la phablette qui dépendent du stylet.

Grâce à cet outil vous pouvez en effet écrire des pages et des pages de mémo et épingler celle de votre choix sur l'écran verrouillé Always On Display (qui affiche l'heure et les notifications même quand le téléphone est en veille). De cette manière vous pourrez toujours avoir vos notes sous les yeux. Vous pouvez éditer celles-ci très facilement et rapidement.

Le S Pen améliore aussi son option de traduction et propose de traduire jusqu'à quatre phrases à la fois rien qu'en sélectionnant un paragraphe. Vous pouvez créer des GIFs à envoyer par message en écrivant un texte qui va s'animer. Enfin, pour tout ce qui concerne le dessin et la création artistique, le S Pen est fortement recommandé par le fabricant.

Le tout fonctionne très bien et on ne peut que saluer l'excellente réactivité de l'appareil. Mais est-ce que ce genre de fonctionnalités réussit à convaincre de l'utilité d'un stylet ? Sans doute, puisque c'est l'un des atouts les plus mis en avant de la gamme Note et Samsung a dû faire des études de satisfaction...

On peut logiquement penser que Samsung ne s'acharnerait pas de la sorte si le succès n'était pas au rendez-vous. Le doute subsiste néanmoins et nous pouvons également avancer que le S Pen, à lui seul, ne suffit pas à inciter les utilisateurs à se procurer le Galaxy Note 8... d'autant que le Galaxy S8+ existe.

Bientôt sous Android 8.0 Oreo

Le téléphone tourne nativement sous Android 7.1.1 Nougat et sera très vite mis à jour vers Android 8.0 Oreo — c'est ce que promet la marque. Samsung s'engage aussi à apporter, chaque mois, les derniers patchs de sécurité.

On notera également l'apparition des « paires d'applications » qui permettent d'ouvrir deux apps à la fois, côte à côte, en ne cliquant que sur une seule icône — et c'est à l'utilisateur de personnaliser lesdites paires. La partition d'écran sur une diagonale de 6,3 pouces et un ratio de 18,5:9 est assez confortable.

Point noir : Bixby, l'assistant virtuel de Samsung, dispose de son propre bouton sur le côté gauche. Or, l'intelligence artificielle n'a toujours pas appris la langue de Molière et seuls les utilisateurs coréens et anglophones peuvent profiter de son plein potentiel. Les Français devront encore attendre un bon bout de temps.

Un double capteur photo prometteur

Pour la photo, Samsung a cédé à la mode des doubles capteurs. Le deux objectifs ont une définition de 12 mégapixels, mais ne sont pas du tout identiques. Le premier est un grand-angle avec une large ouverture de diaphragme à f/1,7 tandis que son homologue est un téléobjectif ouvert à f/2,4... comme sur l'iPhone 7 Plus.

L'un des intérêts de cette combinaison est de réaliser des photos en mode portrait en jouant avant ET après sur l'effet flou net qui distingue le sujet de son environnement. Par ailleurs, grâce à la stabilisation optique dont profitent les deux capteurs, le Galaxy Note 8 promet des photos de qualité, notamment en faible luminosité, sans trop de difficulté.

Normalement, on peut faire confiance au géant sud-coréen sur ce plan-là puisqu'il a souvent signé de bons smartphones pour la photo. Reste à savoir si ses débuts dans le monde des doubles capteurs sont réussis.

Performances et autonomie

Les modèles européens du Galaxy Note 8 embarquent un Exynos 8895, une puce gravée en 10 nm. Dans le reste du monde, le téléphone est équipé d'un Snapdragon 835 de Qualcomm aux caractéristiques similaires.

Rien de nouveau ici, puisque le Galaxy S8 profitait déjà de ce SoC. Par contre, la nouvelle phablette se distingue par ses 6 Go de RAM qui devraient lui permettre d'atteindre, sans surchauffer, des sommets de performances. Les amoureux des jeux et applications gourmands peuvent, a priori, se frotter les mains avec délectation.

Concernant l'autonomie, Samsung a misé sur une batterie de 3 300 mAh. Rappelez-vous, la capacité de l'accumulateur du Galaxy Note 7 atteignait 3 500 mAh, mais ce modèle avait la fâcheuse tendance à exploser trop fréquemment. Le constructeur joue la prudence cette année. Si le Galaxy Note 8 connaît les mêmes tourments que son prédécesseur, cela signerait définitivement la fin de la gamme Note.

Prix et disponibilité

Samsung ne connaît plus de limite et propose son smartphone au prix mirobolant de 1 009 euros. Il est disponible à la précommande et sera commercialisé en septembre. L'appareil se décline en quatre couleurs aux noms exotiques : Midnight Black, Maple Gold, Deepsy Blue et Orchid Gray.