Microsoft annonce qu'il va procéder à plusieurs changements lors de la prochaine mise à jour de Windows 10 afin de laisser plus de place aux antivirus concurrents. Kaspersky avait porté plainte en juin contre l'éditeur américain auprès de la Commission européenne.

Fin des hostilités entre Microsoft et Kaspersky. Dans un article du 9 août, le géant des logiciels déclare qu’il accepte de procéder à divers changements sur la façon dont son système d’exploitation, Windows 10, traite les antivirus et surtout sa solution maison, Windows Defender. Ces modifications seront effectives avec la mise à jour Creator Fall Update, qui doit être déployée cet automne.

À l’origine de l’annonce de l’éditeur américain figurait une action engagée au niveau européen par Kaspersky : l’entreprise russe de sécurité informatique avait en effet déposé plainte en juin auprès de la Commission sur fond d’abus de position dominante. Elle reprochait à Microsoft de profiter du grand succès de Windows 10 pour favoriser Windows Defender au détriment de la concurrence.

CC NTNU

Kaspersky dénonçait par exemple l’impossibilité de désactiver Windows Defender, la nécessité de valider auprès de Windows 10 chaque action d’un antivirus concurrent, la tendance à remettre Windows Defender par défaut après l’application d’une mise à jour de Windows 10, la désinstallation de certains pilotes utiles pour ces logiciels et le manque de temps laissé aux entreprises pour s’adapter.

Lorsque Microsoft a commencé à intégrer sa propre solution antivirus du temps de Windows 8, les éditeurs d’antivirus n’ont guère protesté car ce système d’exploitation n’a jamais rencontré un réel succès auprès du grand public. Sa très faible part de marché n’en faisait pas une menace. Mais avec Windows 10, les choses ont changé : l’O.S. occupe une part de marché très significative.

action center kaspersky
Chaque lancement demande validation.

Soucieux de ne pas voir la Commission européenne s’en mêler, Microsoft a donc fini par accepter de prendre en compte le mécontentement des éditeurs d’antivirus. Plusieurs mesures ont été annoncées comme une collaboration plus étroite avec le secteur pour travailler un peu plus en avance sur certains patchs Windows, une remise à plat de la manière dont certaines notifications fonctionnent, notamment quand une licence arrive à expiration ou est sur le point d’expirer.

Les mesures annoncées cette semaine par Microsoft ont été saluées par Kaspersky : « nous sommes absolument satisfaits des changements qui seront implémentés dans la mise à jour Creator Fall de Windows 10 et nous prendrons toutes les mesures nécessaires pour retirer nos réclamations et informer tous les organismes de réglementation que nous n’avons plus de problème pour Microsoft ».

Partager sur les réseaux sociaux