Un sondage de Verto Analytics estime que les Anglais vont sur Facebook et Google toutes les 210 secondes. Et vous ?

On sait que les réseaux sociaux et les moteurs de recherche ont pris aujourd’hui une part conséquence dans nos habitudes de surf. Mais on ne se rend peut-être pas tout le temps compte à quel point les gros monopoles du web captent nos requêtes et notre temps. Du moins, pas avant qu’on mette des chiffres à côté des noms. Un sondage de l’institut Verto Analytics, relayé par The Register, estime en effet que les Anglais passent en moyenne sur Facebook et Google toutes les 3 minutes et 30 secondes.

C’est-à-dire que les services de Google, YouTube et Gmail compris, reviennent en moyenne toutes les 210 secondes sur l’écran d’un Anglais quand il surfe sur le web, tout comme les services de Facebook (Instagram, WhatsApp…). Tous les mois, Google correspond à 17 % du temps passé par les adultes anglais sur Internet et Facebook, à 11 %. Cela semble peu, mais il faut prendre ces chiffres avec le recul nécessaire pour concevoir qu’il existe des centaines de milliers de site web. Ces scores qui dépassent les 10 % sont donc impressionnants.

Cela fait dire à Verto que cette situation de domination du temps passé sur Internet entraîne mécaniquement une domination des revenus (publicitaires) — et le CEO de l’entreprise de ne pas s’étonner de voir un Facebook impliqué dans l’intelligence artificielle ou un Google dans la voiture autonome, les deux entreprises profitant de leur concentration de capitaux pour se déployer facilement sur d’autres secteurs.

Et cela leur donne du coup un train d’avance pour anticiper le futur qui n’est probablement ni fait de moteur de recherche, ni de réseaux sociaux.

Partager sur les réseaux sociaux