IBM et Sony ont annoncé un nouveau record de stockage sur bande magnétique. Cette technique développée dans les années 1950 et aujourd'hui réservée aux serveurs et aux centres de données évolue encore.

Vous n’utilisez probablement du stockage sur bande magnétique à la maison, mais cela n’empêche pas la recherche de progresser sur cette technologie vieille de 60 ans et qu’on utilise toujours aujourd’hui pour des serveurs ou des centres de données (data centers).

Dans une vidéo publiée en parallèle d’un communiqué qui explique l’exploit, IBM annonce avec fierté avoir réussi à faire tenir 330 To de données dans une cassette pas plus grande qu’une main d’adulte moyenne — ce qui amène à une densité de stockage de 201 Gb par pouce. C’est le cinquième record de stockage battu par IBM et ses différents partenaires depuis 2006, signe que le secteur évolue vite.

Sony a travaillé de son côté sur la technique de stockage en mettant en place un système qui s’appuie sur un lubrifiant pour réduire la friction sur la bande magnétique et rendre l’écriture et la lecture des données plus fluide. À côté de cela, les ingénieurs ont réussi à créer des couches magnétiques suffisamment pures et fines pour permettre de « ranger » jusqu’à 1 000 m de bande dans une seule cassette. IBM, de son côté, a avancé sur les méthodes impliquant les têtes de lecture et sur les algorithmes qui traitent le signal.

De quoi ranger les photos de vacances de toute une vie.

Partager sur les réseaux sociaux