Alors que les internautes semblaient heureux d'être enfin débarrassés de Flash d'Adobe, une pétition en ligne essaie de défendre la plateforme afin de sauvegarder une partie de l'Histoire du web. Rien que ça.

La mort de Flash marque la fin d’une époque pour le web. L’annonce, le 25 juillet dernier, de la mort programmée en 2020 du vieux player d’Adobe a été chaleureusement accueillie.

Une partie, tout du moins, car seulement deux jours après cette annonce, une pétition a été mise en ligne sur GitHub pour appeler à sauvegarder une partie du web tournant toujours sur Flash.

L’initiative est portée par le Finlandais Juha Lindestedt, alias Pakastin, qui défend sa cause en mettant en avant cette « partie importante de l’Histoire d’Internet » et en affirmant que « tuer Flash signifie couper l’accès au passé pour les futures générations.  »

cc othree

Sauvegarder les jeux et animations Flash

Flash ayant fait partie des premiers outils du web pour mettre en ligne des vidéos, des sons ou des petites créations, le créateur de la pétition met en avant ces artistes ayant apporté leur pierre à l’édifice du grand réseau.

Il explique ainsi : « De nombreux artistes ont utilisé ce média et l’ont façonné à leur manière. Ces œuvres numériques étaient à la fois fascinantes et perturbantes. […] Nous faisons beaucoup pour sauvegarder et restaurer des vieux manuscrits, alors pourquoi ne pas considérer ces œuvres interactives, qui ont été développées sur cette plateforme et qui ne peuvent pas vraiment être transposées dans un format vidéo. »

Sa solution serait qu’Adobe passe en open source les spécificités de son Flash Player, malgré les licences. Juha Lindestedt a toutefois prévu une solution :  «  Envoyez-les avec une note expliquant ce qui a été supprimé. Soit nous les contournerons, soit nous les remplacerons par des alternatives open source.  »

En attendant une réponse d’Adobe, vous pouvez rejoindre les 3 500 personnes ayant déjà signé cette pétition pour la sauvegarde de Flash.

Partager sur les réseaux sociaux