Améliorées, renforcées et plus puissantes, les Google Glass réapparaissent plus de trois années après leur mort grand public. Cette fois-ci, Google a revu ses plans pour les lunettes connectées : il ne s'agit plus d'en faire un produit de masse, mais un objet adressé à des professionnels. Voici les « Glass Entreprise Edition ».

Malgré l’échec cuisant des premières versions publiques des Glass, Google croit encore à l’utilité de son dispositif de réalité augmentée. Et si la confidentialité, l’immaturité du hardware et le coût prohibitif des premières versions avaient tué dans l’œuf les rêves de lunettes de Google, aujourd’hui, auprès des pros, les Glass trouvent des adeptes.

Lunettes à instruction

Remise au goût du jour grâce à une Glass Enterprise Edition, la paire de lunettes ornée d’un prisme interactif revient dans une version plus légère, plus pratique et plus puissante. Lors de leurs premières versions, certains défauts comme l’autonomie avaient lourdement déçu. Mais Google promet qu’en entreprise, avec cette nouvelle version, les problèmes sont résolus.

Alors qu’elles étaient retirées du commerce, les Glass restaient disponibles pour une poignée d’entreprises comme DHL, Boeing ou General Electric qui les ont utilisées non pas comme un dispositif d’information et de divertissement, mais pour assister certaines opérations complexes. Dans ce cas de figure, la réalité augmentée permet simplement d’apporter au travailleur des informations visuelles en permanence sur ce qu’il est en train de faire. On peut imaginer pourquoi, dans le cas de Boeing, certaines instructions interactives peuvent aider les techniciens a agir plus rapidement sur un avion.

(Google)

Après trois ans d’utilisation professionnelle, le laboratoire de Mountain View a modifié progressivement les lunettes pour s’adapter aux besoins de ses nouveaux clients. Nouveau processeur Atom, batterie étendue et prisme plus large : les demandes des partenaires du laboratoire ont affiné les Glass.

« Comme ça mes lunettes vous perturbent ? » (Google)

Le gain de temps et de productivité permis par les Glass se situe bien sûr du côté de l’attention : sans jamais détourner du travail en cours, une opération sophistiquée peut-être menée avec des instructions affichées directement dans le champ de vision. Toutefois, pour les médecins qui espèrent l’utiliser avec des patients, les réactions de ces derniers restent le principal frein. Si techniquement les Glass sont moins contraignantes, leur impact social demeure problématique.

Partager sur les réseaux sociaux