Trois ans après son lancement, le support de Windows Phone par Microsoft se termine officiellement. La fin d'un chapitre de l'Histoire des smartphones.

Avant de devenir un duopole entre Android de Google et iOS d’Apple, le marché du smartphone a eu pendant quelques années d’autres acteurs tentant de se faire une place avec leurs propres logiciels.

Parmi les BlackBerry OS, Sailfish, Bada et autre Symbian, le plus crédible des systèmes d’exploitation mobiles alternatifs était sans doute Windows Phone de Microsoft.

Avec le trésor de guerre de la firme et sa force sur le marché des PC, impossible d’imaginer que l’éditeur de Windows ne réussirait jamais à dépasser les 6 % de parts de marché aux États-Unis, son marché national.

Les faibles résultats de Windows sur ce marché conduiront à une restructuration de Microsoft et un changement de stratégie drastique qui amèneront la firme à développer ses services pour les produits concurrents, l’iPad en tête.

Plus de mises à jour pour Windows Phone 8.1

Au lancement de Windows Phone 8.1 en 2014, Microsoft avait promis 36 mois de suivi avec des mises à jour de fonctionnalités et de sécurité. Cette période s’est terminée le 11 juillet 2017, et Windows Phone n’est officiellement plus pris en charge par la firme de Redmond. La dernière mise à jour publiée pour le système remontait de toute façon à mai 2015.

Microsoft propose toujours Windows 10 Mobile aux fabricants de smartphones, le successeur de Windows Phone 8.1, mais la firme a retiré tous ses investissements et le système ne devrait plus bénéficier de mises à jour majeures, comme Windows 10 Fall Creators Update.

Les regards se tournent maintenant vers le projet Andromeda, un nouvel appareil en développement chez Microsoft dont l’ambition est de révolutionner le marché mobile, rien que ça.

Partager sur les réseaux sociaux