Après des années de secret autour du projet Titan, Tim Cook a reconnu pour la première fois qu'Apple travaillait sur une technologie de voiture autonome. Sans préciser si la firme à la pomme comptait à terme créer son propre véhicule ou simplement en fournir l'ensemble logiciel.

L’existence du projet Titan d’Apple, développé en secret depuis plusieurs années autour d’une possible voiture autonome, a-t-elle indirectement été reconnue par Tim Cook ? Le patron de la firme à la pomme a en tout cas reconnu, dans une interview accordée à Bloomberg TV, qu’elle travaillait sur la voiture autonome.

« Nous nous concentrons sur des systèmes autonomes. C’est une technologie centrale qui nous paraît très importante. Nous la voyons comme la mère de tous les projets [liés] à l’intelligence artificielle » a-t-il affirmé, avant d’admettre : « Il s’agit sans doute d’un des projets d’IA les plus compliqués sur lesquels travailler. »

Fin avril, un passant a aperçu un SUV Lexus singulier sortir d’un hangar d’Apple en Californie, ce qui avait relancé les rumeurs sur le projet de voiture autonome, la firme de Cupertino ayant obtenu un permis de circulation le même mois. En l’occurrence, Apple se concentrerait donc plutôt sur un ensemble logiciel plutôt que sur le matériel de conduite autonome.

Le véhicule sorti du hangar d’Apple en avril 2017

Waymo, Uber, Tesla… et Apple

La course à la voiture autonome fait actuellement l’objet d’une bataille entre Waymo (Alphabet/Google), qui s’est notamment associé au service VTC Lyft et à Chrysler, pour devancer Uber, accusé de vol de technologie par son rival. Tesla compte aussi parmi les entreprises les plus à la pointe sur cette technologie. En 2016, Apple a pour sa part investi un milliard de dollars dans Didi Chuxing, le plus grand service de VTC chinois.

Selon Bloomberg, Apple aspirait bien à construire sa propre voiture — à l’aide de plus de 1 000 ingénieurs dédiés au Projet Titan — avant de revoir ses priorités et de se concentrer sur le logiciel indispensable à la conduite autonome. Tim Cook s’est bien gardé d’indiquer si Apple comptait malgré tout créer sa propre voiture à l’avenir : « Nous verrons où les choses nous mèneront. »

Partager sur les réseaux sociaux