Plusieurs voitures de Google qui parcourent les routes pour cartographier la planète ont été équipées de capteurs afin de mesurer la pollution. L'entreprise a dévoilé la première carte contenant les résultats de ces mesures dans une ville californienne.

Google Street View n’est pas seulement utile pour admirer de beaux paysages, comme ceux de la Nouvelle-Zélande sauvage ou l’éruption d’un cratère dans un archipel du Pacifique. Non, les voitures de Google équipées de caméras ne servent pas uniquement à cartographier des kilomètres de routes dans le monde entier pour que nous puissions les visiter depuis notre canapé.

Depuis quelques années, Google a décidé d’équiper les véhicules qui photographient les routes américaines de dispositifs capables d’enregistrer des données sur la pollution. La société vient tout juste de rendre publics les résultats de ce projet, sur le site de l’Environmental Defense Fund (EDF), une ONG qui œuvre en faveur de la protection de l’environnement, avec laquelle Google s’est associée.

La pollution mesurée quartier par quartier

L’outil a été conçu par la société Aclima, spécialisée dans le développement de réseaux de capteurs. Les mesures ont permis de dresser une cartographie de la ville d’Oakland, en Californie, qui indique la quantité de certains polluants nocifs pour la santé, parmi lesquels le monoxyde d’azote, le dioxyde d’azote et le noir de carbone libérés par les voitures, camions et autres véhicules.

Google

« En zoomant, vous pouvez voir des détails à l’échelle de la rue qui montrent comment la pollution change dans chaque quartier », précise Google, qui ambitionne d’aider les villes, avec cet outil, à prendre des mesures pour améliorer la qualité de l’air. Google veut également rendre disponibles les données récoltées auprès des scientifiques et des urbanistes qui le souhaitent.

Si vous souhaitez vous aussi mesurer la pollution de l’air qui vous entoure, sachez qu’un projet de capteur pour iPhone, capable de la visualiser, a récemment été lancé sur Kickstarter.

Partager sur les réseaux sociaux