Est-ce une erreur ? En tout cas, dix heures avant la conférence WWDC d'Apple, une application « Files » développée par Cupertino se glisse discrètement dans l'App Store.

La réputation d’Apple pour garder le secret jusqu’au bout n’est pas toujours au beau fixe. L’App Store vient ainsi de laisser pointer le bout de son nez une application nommée « Files », développée par Apple, et dont le logo est hautement similaire à l’icône dossier de macOS. Le peu de détails de sa description indique qu’elle requiert iOS 11 — la nouvelle mouture du système mobile de Cupertino, qui devrait être annoncée ce soir.

Alors que les appareils Android permettent de longue date de naviguer dans leur arborescence de fichiers, les iPhone ont toujours fait fi de ce système, ne donnant aux utilisateurs la possibilité d’intéragir avec le contenu de leur téléphone que via des applications telles iCloud Drive. On attend cette année d’Apple qu’il apporte des améliorations dans la productivité des iPad, et une ouverture du système de fichiers serait un pas dans cette direction.

De son vivant en 2005, Steve Jobs déclarait que « le gestionnaire de fichiers ne sera qu’une appli pour les pros, et les consommateurs n’auront pas besoin de l’utiliser », citant l’exemple des e-mails qui sont stockés dans le client de mail et non en local. Il vaut mieux donc patienter jusqu’à ce soir pour être sûr de l’ampleur du virage philosophique proposé par la firme à la pomme dans ce domaine — un virage nécessaire si l’on considère la mise en avant de l’iPad Pro.

Partager sur les réseaux sociaux