D’un best-seller à l’autre, la Golf a succédé à l’immensément populaire Coccinelle, la « voiture du peuple » (Volkswagen en allemand) par excellence. Un carton plein dès la toute première génération, apparue il y a maintenant 43 ans. Histoire d’une auto devenue culte au fil de ses quelque 33 millions d’exemplaires.

La 5e génération de la Golf, apparue en 2003, marque l’entrée dans le monde moderne. Un chiffre symbolique : 200 chevaux, la puissance de la GTI, presque le double de la version d’origine. Mais au fil des générations, le poids a lui aussi sérieusement augmenté avec l’arrivée d’équipements et de structures de sécurité bien plus fournis, tandis que la taille augmentait elle aussi.

Dans le même temps apparaîtra une version autrement plus familiale, la Golf Plus, sorte de monospace compact qui ne dit pas son nom, offrant une habitabilité en hausse grâce à son habitacle étiré vers le haut.

Dès 2008, c’est déjà au tour de la Golf VI de prendre le relais, avec des lignes plus douces, plus harmonieuses et qui feront plus l’unanimité. Avec cette génération arriveront de nombreux éléments de sécurité ayant recours à des systèmes électroniques de plus en plus sophistiqués.

La Volkswagen Golf VI

Le régulateur de vitesse adaptatif ACC permet de maintenir automatiquement la distance de sécurité avec le véhicule précédent, un grand confort pour la conduite sur autoroute et une sécurité active rassurante qui descend de modèles comme la Passat pour rejoindre la compacte de la gamme.

On trouve également à bord l’aide au stationnement Park Assist qui se charge des manœuvres pour vous et l’assistant de feux de route Light Assist qui maintient dans le plus de cas de figure possibles les pleins phares, passant en feux de croisement automatiquement lorsqu’une voiture arrive en face ou bien est rattrapée.

Notons aussi la fonction Hill Hold qui, en cas d’arrêt en côte, fait office de frein à main automatique pour faciliter le redémarrage, ainsi que l’arrivée de différents modes adaptatifs de réglage du châssis DCC.

Enfin, question sécurité passive (en cas de chocs), elle reçoit jusqu’à 9 airbags dont un airbag genoux et la note maximale de 5 étoiles au crash-test de l’organisme de référence EuroNCAP. Une jolie nouvelle version cabriolet voit aussi le jour.

Après une courte durée de vie de 4 années, elle laisse déjà la place à la nouvelle génération, entièrement nouvelle de fond en comble : c’est le tour de la Golf 7, la dernière en date.

Golf 7, la Golf d’aujourd’hui

Dévoilée au Mondial de l’Automobile à Paris, la Golf VII est construite sur la nouvelle plateforme modulaire du groupe VW. Elle recevra le titre convoité de « Voiture européenne de l’Année », déjà obtenu par la Golf 3 en 1992.

La Golf VII est désormais produite dans cinq usines (en Allemagne, Brésil, Chine, Mexique) et elle est commercialisée dans 155 pays. Plus longue (elle atteint désormais 4,25 m), mais aussi plus légère que sa devancière, elle gagne au passage des équipements dans le domaine des assistants de sécurité, avec l’ACC et le Front Assist, ainsi que l’Emergency Assist qui va freiner progressivement jusqu’à l’arrêt complet en cas d’incapacité du conducteur à réagir.

La Golf VII est désormais produite dans cinq usines (en Allemagne, Brésil, Chine, Mexique) et elle est commercialisée dans 155 pays.

Le restylage opéré cette année a permis de renforcer son offre technologique. Ainsi, elle reçoit un nouveau système d’info-divertissement Discover Pro avec une fonction de commande gestuelle inédite à ce niveau de gamme et des écrans tactiles de plus grand gabarit (jusqu’à 9,2’’ selon les versions).

Elle est aussi disponible pour la première fois avec l’affichage digital complet Active Info Display. En clair, le tableau de bord numérique (dalle 1 440 x 540 pixels de 12,3’’) permet l’affichage de la navigation en 2 ou 3 D et différentes configurations pour les compteurs et les informations de bord.

Un chargeur à induction QI fait aussi son apparition. Enfin, la plateforme App-Connect intègre une connectivité complète avec Android Auto, Apple CarPlay et MirrorLink. Un hotspot wi-fi permet de connecter par exemple une tablette au système et même d’y commander certaines des fonctions avec l’application spécifique Media Control.

La nouvelle Golf

La Golf 7 restylée reçoit également la fonction d’assistance de conduite dans les embouteillages, en fonction jusqu’à la vitesse de 60 km/h, très appréciée des clients urbains et des « commuters ». Ses motorisations se diversifient avec l’arrivée de l’hybride rechargeable GTE et de la fameuse Golf électrique, l’e-Golf.

e-Golf : tout un symbole

Le véhicule emblématique de VW se devait de montrer l’exemple en s’électrifiant, une intégration facilitée par la plateforme de la voiture, conçue dès le début pour s’adapter à tous les types de motorisations et les différentes contraintes d’architectures qu’elles imposent. Pour le modèle électrique, pas de souci au niveau du capot bien sûr, mais en revanche, il faut bien trouver la place pour les batteries, s’assurer de la répartition de leur masse dans le véhicule pour préparer un comportement routier aussi équilibré que dans une version thermique classique.

C’est chose faite avec l’e-Golf qui, sous ses dehors de Golf comme on la connaît tous, se démarque juste par quelques détails cosmétiques, notamment avec sa signature visuelle avec de grands feux de jours à LEDs à la forme spécifique.

A l’avenir, la marque a prévu de séparer les modèles électriques du reste de la gamme classique avec un nouveau label, I.D. La base technique commune à ces futurs modèles est une toute plateforme dédiée aux véhicules électriques (MEB, pour Modular Electric Drive Kit) qui est d’ores et déjà déclinée au travers de plusieurs concept-cars, à commencer par le BUDD-e dévoilé au CES de Las Vegas en 2016.

Mais une chose est sûre, la Golf, quant à elle, continuera bien sa route, toujours unique dans le paysage automobile.

Cet article a été réalisé en collaboration avec Volkswagen. Il s'agit d'un contenu créé par des rédacteurs indépendants au sein de l'entité Humanoid Content. L'équipe éditoriale de Numerama n'a pas participé à sa création. Nous nous engageons auprès de nos lecteurs pour que ces contenus soient intéressants, qualitatifs et correspondent à leurs intérêts.
En savoir plus

Partager sur les réseaux sociaux