La mystérieuse disparition de deux Tesla Model S survenue en Allemagne, en août 2016, sans vol des clés ni suivi GPS possible, vient peut-être de trouver une explication. La police a intercepté un camion rempli de pièces détachées d'un autre véhicule, quelques jours après un nouveau vol aux Pays-Bas.

Comme toute voiture haut de gamme à plus de 150 000 euros, la Tesla Model S attire les convoitises. Mais les voleurs qui tentent de la dérober à un conducteur distrait risquent d’être déçus, comme en témoigne l’arrestation de l’un d’entre eux à Vancouver, en 2015. La propriétaire du véhicule s’était contentée de suivre la progression GPS du voleur — introduit dans le véhicule grâce à un double de la clé laissé à l’intérieur — sur l’appli Tesla de son smartphone et d’en informer la police en temps réel pour l’appréhender.

Pourtant, l’an dernier, deux Tesla Model S ont disparu en Allemagne, respectivement à Essen et à Düsseldorf, à près d’une semaine d’intervalle, sans que la police puisse s’expliquer leur disparition : les propriétaires avaient bien toutes les clés en leur possession. À l’époque, la théorie la plus probable, parmi les passionnés du constructeur qui en débattaient en ligne, était celle d’une intrusion sur le compte personnel Tesla des conducteurs : il aurait permis au(x) voleur(s) d’accéder aux véhicules après avoir passé outre des mots de passe peu sécurisés puis de bloquer le suivi GPS.

Mais la découverte de la police allemande  réalisée ce mercredi 31 mai pourrait bien expliquer comment ces vols ont été réalisés : en démontant purement et simplement la voiture pour la transporter sous la forme de pièces détachées. C’est en tout cas ce qu’ils ont trouvé dans un camion en provenance des Pays-bas intercepté à la frontière.

Les pièces découvertes par la police

Sur la route d’Amsterdam ?

Celui-ci contenait plusieurs pièces d’une Tesla Model S à l’arrière, dont une batterie. Le chauffeur de 40 ans affirme avoir acheté ces pièces automobiles à Amsterdam, facture à l’appui.

Mais la police les soupçonne plutôt d’appartenir à une Tesla Model S volée 4 jours plus tôt aux Pays-Bas, le reçu étant pour sa part falsifié. Une enquête potentielle pourrait permettre d’éclaircir les conditions exactes du vol.

Partager sur les réseaux sociaux