Facebook est en train de tester un système de notifications communes avec Messenger et Instagram. Le but affiché : lier les trois applications et rediriger plus naturellement les utilisateurs sur ses différents services.

Depuis le début de l’année, Facebook, Messenger et Instagram ont connu plusieurs mises à jour, pratiques et esthétiques, dont une en commun : l’intégration de stories à-la-Snapchat. Si la formule prend petit à petit sur l’application photo, elle se révèle inutile sur les deux autres services. Mais le réseau social semble déjà aller de l’avant, en imaginant maintenant un système de notifications communes à ses trois services.

Lorsque Facebook a racheté Instagram en 2012, les deux applications ne se sont pas vraiment mélangées. Mais maintenant que l’adversaire de Facebook est bel et bien Snapchat, cette erreur de jeunesse va être réparée : le réseau social teste en ce moment même la possibilité de recevoir des notification Facebook, Messenger et Instagram sur l’application principale du groupe. Une manière de lier les trois services, pour contrer toujours plus le réseau social au fantôme.

Facebook

Plus de liens entre les applications de la même famille

Vous avez pu l’observer si vous avez fait l’une des dernières mises à jour de l’app Facebook : le logo permettant de consulter Messenger est passé en haut à droite de la barre de recherche. C’est l’endroit où devrait bientôt se situer un nouveau bouton qui réunira toutes les notifications, avec un logo rouge indiquant leur nombre. En appuyant dessus, une fenêtre s’ouvrira vous indiquant les services où il y a de la nouveauté encore en attente, vous laissant libre choix de rejoindre l’application que vous souhaitez consulter.

Cette mise à jour, qui n’est pas encore généralisée, devrait ainsi permettre à Facebook de retenir encore plus votre attention. Notez que WhatsApp, acquisition depuis 3 ans maintenant de la société de Mark Zuckerberg, n’est pas concerné par cette réunion de famille.

Cet ajout ressemble encore à une manière de contrer l’expansion de Snapchat, qui vient aussi d’annoncer quelques nouveautés intéressantes. Surtout, il permettra peut-être, à terme, d’enlever les fantômes des stories, qui plombent un petit peu les dernières versions de Facebook et Messenger. La guerre contre Snapchat n’est donc pas prête de s’achever.

Partager sur les réseaux sociaux