Hier soir, SpaceX a lancé une nouvelle fusée Falcon 9, afin de mettre en orbite un satellite Inmarsat pour le compte de l'entreprise Gogo. C'est le sixième lancement réussi pour l'entreprise d'Elon Musk en 2017 ; au total, entre 12 et 18 sont prévus cette année.

Elon Musk avance doucement mais surement vers ses objectifs. Son entreprise SpaceX vient de réussir le lancement d’une fusée Falcon 9, hier soir au Kennedy Space Center en Floride, afin de mettre en orbite géostationnaire un satellite de communication Inmarsat-5 F4. Un sixième succès consécutif pour cette société, qui fait preuve de ses progrès en matière de mission spatiale, moins d’un an après un accident des plus impressionnants.

2016 avait pourtant été une année remplie de succès pour SpaceX, qui a fait décoller huit fusées Falcon 9 au rythme d’une par mois, jusqu’à ce malheureux accident. Les activités ont ainsi repris en janvier dernier, et avec 6 lancements en seulement quatre mois, la société d’Elon Musk se rapproche de son objectif d’un minimum de 12 missions cette année, voire 18 dans l’idéal.

Un sixième succès en quatre mois seulement

La fenêtre de lancement était prévue hier soir, à partir 19h21, heure locale — soit 1h à Paris. L’objectif était donc l’envoi à une orbite de plus de 35 000 kilomètres d’un satellite Inmarsat-5 F4 d’un poids imposant de plus de 6 tonnes. La fusée n’a ainsi pu partir avec suffisamment de carburant pour permettre un retour du matériel, empêchant Space X de réutiliser des parties de cette fusée Falcon 9, comme l’entreprise en a l’habitude. Une limite technique qui ne devrait pas faire long feu, puisqu’un nouveau modèle de fusée, la Falcon Heavy, devrait être prêt à l’emploi dès cet été.

La mission du satellite Inmarsat quant à elle s’inscrit dans le projet Global Xpress de Gogo, à savoir le déploiement d’un réseau permettant l’accès à internet pour passagers de vols commerciaux et internationaux. Ce succès fait figure de double bonne nouvelle pour Space X, qui, en plus de rassurer son partenaire sur la fiabilité de sa technologie, donne un signal plus que positif au public, notamment sur le respect des deadlines pour les futurs projets de l’entreprise.

Partager sur les réseaux sociaux