Une inspection des règles de publication du Windows Store a mis en lumière des restrictions qui pourraient empêcher Google et Mozilla de publier leurs navigateurs.

Depuis la présentation de Windows 10 S, le Windows Store est de nouveau au centre de toutes les préoccupations. Ce nouveau système ne pouvant installer que les applications disponibles sur le Windows Store, le catalogue très maigre que propose la boutique de Microsoft pose problème.

Si l’on devait dresser la liste des logiciels les plus populaire sur Windows, l’essentiel de ces logiciels ne serait pas disponible sur le Windows Store. iTunes, Google Chrome, Mozilla Firefox, Steam : leurs éditeurs refusent pour le moment de s’intéresser à la boutique de Microsoft, et seront donc absents de Windows 10 S.

Lors de la conférence de présentation de Windows 10 S, Terry Myerson, le patron de la division Windows, a tenu à rappeler que Microsoft autorisait la publication de navigateur alternatif sur le Windows Store. Les utilisateurs de Windows 10 S pourraient donc avoir le choix entre Microsoft Edge et d’autres navigateurs, même si Microsoft Edge sera imposé comme navigateur par défaut.

Les règles du Windows Store

Comme le relèvent nos confrères de ZDNet.com, ce n’est toutefois pas l’entière vérité. Si Microsoft autorise bien les navigateurs alternatifs, la firme de Redmond leur impose d’utiliser les moteurs HTML et JavaScript fournis par Windows, celui de Microsoft Edge.

Le paragraphe 10.2.1 des règles du Windows store stipule : « Les applications qui parcourent le Web doivent utiliser les moteurs HTML et JavaScript appropriés fournis par la Plateforme Windows. »

Ces restrictions rappellent celles mises en place par Apple sur iOS qui forcent les autres navigateurs comme Mozilla Firefox ou Google Chrome à utiliser le moteur de rendu de Safari. Google pourrait donc faire la même chose que sur iOS : utiliser le moteur de rendu HTML et JavaScript fournis par Windows, mais ajouter les fonctionnalités de Chrome comme la synchronisation des favoris et des mots de passe.

Un bras de fer difficile

Malheureusement pour Microsoft, Windows 10 S et le Windows Store n’ont clairement pas aujourd’hui le même poids qu’iOS sur le marché. Stratégiquement, sauf si Google ne veut pas être absent des ordinateurs vendus sous Windows 10 aux écoles américaines, la firme ne semble n’avoir aucun intérêt à publier son navigateur sur le Windows Store.

La firme de Mountain View a, pour le moment, développé une seule application pour le Windows Store, reprenant son moteur de recherche avec une interface minimaliste.

Les restrictions imposées par Microsoft semblent donc être des freins supplémentaires à un Windows Store qui manquait déjà d’attractivité. Cela ne devrait pas aider Windows 10 S à gagner du crédit.

Partager sur les réseaux sociaux