Rien ne vous agace plus que d'attendre sans rien faire pendant un téléchargement ou lorsque vos e-mails s'actualisent ? Le MIT a trouvé une solution pour occuper à bon escient ce temps perdu : l'application Waitsuite vous propose d'en profiter pour apprendre une langue étrangère.

Vous aimeriez bien vous mettre à l’espagnol, à l’allemand, au chinois, à l’indonésien, au dothraki ou même à l’inuktitut (une langue parlée par les Inuits) ? Mais peut-être n’êtes-vous jamais allés plus loin qu’un « Holà, qué tal ? », découragé à l’idée de suivre ce long apprentissage en solitaire. Nous ne sommes pas là pour vous juger — d’ailleurs, nous serions bien en peine de traduire ces trois mots dans les autres langues que nous venons d’énumérer –, mais pour vous donner une bonne nouvelle : il y a peut-être une solution à ce problème existentiel.

En effet, le Massachusetts Institute of Technology (MIT) est parti du constat que nous passions une multitude de micro-moments à attendre sans rien faire devant notre ordinateur. Et si, au lieu de soupirer d’impatience devant un téléchargement, le lancement d’une connexion Wi-Fi ou les points de suspension précédant la réponse d’un ami en ligne, nous mettions à profit ce temps ? Mieux encore, leur trouvaille permettrait d’apprendre tout en restant concentré sur une tâche principale.

Le Wi-Fi rame ? Time to learn !

Ainsi, le Computer Science and Artificial Intelligence Laboratory (CSAIL), rattaché à la prestigieuse université américaine, a développé une série d’applications répondant au nom de WaitSuite. Ces programmes ont vocation à vous enseigner une langue étrangère, à chaque fois que votre appareil décide de vous faire attendre.

CC Max Pixel

« Avec des applications indépendantes, cela peut devenir un inconvénient de les ouvrir séparément pour apprendre, note Carrie Cai, l’étudiante en doctorat du MIT qui a porté le projet. WaitSuite est directement incorporé dans vos tâches existantes, vous pouvez donc apprendre aisément sans quitter ce que vous faisiez avant. »

Pour l’instant, WaitSuite est capable de s’adapter à cinq types de tâches : la connexion au Wi-Fi, le chargement des e-mails, la réception des messages instantanés, le téléchargement de contenus, et même le moment où vous attendez l’ascenseur. Le MIT a également pensé à des extensions spécialisées, comme WaitChatter, qui permet de faire des exercices de vocabulaire pendant qu’un contact répond à nos messages.

WaitSuite est directement incorporé dans vos tâches existantes

Paradoxalement, WaitSuite ne s’est pas avéré intrusif, selon les observations du MIT ; au contraire, l’outil a même eu tendance à renforcer la concentration des utilisateurs sur leur tâche principale — ce qui ne serait sans doute pas le cas avec une mini-virée sur les réseaux sociaux pour occuper cette attente.

Le MIT envisage à présent d’élargir les application de cet outil à d’autres domaines, en favorisant l’apprentissage des mathématiques ou de la médecine.

Partager sur les réseaux sociaux